forum lgdc
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Clan du Crépuscule: Prioritaire // Clan de l'Aurore: Prioritaire // Clan de l'Aube: Ouvert

Partagez | 
 

 Tornade des Sentiments [PV Griffes de Velours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tornade des Sentiments [PV Griffes de Velours]   2012-02-05, 20:02

Something...

J'étais fâché et mécontent. J'en voulais à Etoile d'Orient pour m'avoir enlevée une compagne de jeu en baptisant Nuage de Fleur, et en plus, je n’avais même pas eut le temps de la féliciter, car elle était soit en entraînement, et pendant son passage au rang d'apprentie, je n'avais pas eu le droit de la féliciter. Je boudais donc ma chef de Clan. J'étais aussi en colère contre la nouvelle apprentie, juste parce qu'elle avait 6 lunes et que nous étions pas apprentis en même temps, mais ça allait me passer... Je regardais d'un oeil noir le reste de la pouponnière... Je ne m’intéressait pas aux autres chatons car je les trouvais trop jeunes et trop fragile pour moi, et montrant bien que je n'avais pas le moral, je n'essayait pas de m'échapper de la surveillance des Reines, et de ceux ou celles qui étaient à l'intérieur de cet endroit qui ne me plaisait pas!

Agacé, je commença à griffer et mordre une boule de mousse. C'était divertissant! Un coup de patte par-ci, un coup de patte par là, je plante mes crocs dans cette boule, de la mousse reste accrochée à mes petites dents, enfin, plus si petits que ça, maintenant que j'avais 5 lunes et je batailla pour les enlever. La boule volait d'un côté à un autre de la pouponnière. Les jeunes chatons étaient fascinés par ce spectacle tandis que les mères étaient amusés de me voir faire des virages serrés pour prendre la balle, tant que cela ne gênait nullement leurs précieux enfants. La mienne était sortie, batifoler avec mon père, sans l'ombre d'un doute. Résultat, personne ne pouvait me consoler et m'expliquer ce qu'il fallait faire et comment réagir. Et... PAF!

Je venais de me cogner. Un peu sonné, je titubais dans ma litière pour me lécher un peu et alors que je reprenais une conscience digne de ce nom, une grande chatte blanche. C'était la guerrière Griffe de Velours, où aussi le mentor de Nuage de Fleurs. Mes grands yeux noirs étaient embués de larmes et je le salua mollement:

- Salut... Que fais tu ici? Tu n'entraînais pas Nuage de Fleurs?

J'attendis sa réponse..
Revenir en haut Aller en bas
Griffe de Velours

avatar

Surnom : ~ Graaw.
Âge : ~ 19.
Rang : ~ Guerrière.
Apprenti/Mentor : ~ Nuage de Fleur. ♥
État de santé : ~ Pleine d`énergie.

Autres comptes : ~ Eclipse.Dorée, Orage d'Automne
Prénom : ~ Justine
Surnom du joueur : ~ Ju`
Âge : 20
Humeur : ~ A une terrible envie de Chocolat... 8D

Feuille du félin
Expérience :
0/0  (0/0)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Tornade des Sentiments [PV Griffes de Velours]   2012-02-06, 19:38

...Or someone


Suite au baptême de Nuage de Fleur, je lui laissa un peu de temps pour elle avant de partir pour son premier entraînement et décida de faire un tour en attendant. Mes grands yeux couleur d`ambre balayèrent brièvement le Camp, cherchant un endroit où me posé tranquillement. Je n`avais pas l`intention de m`agité et espérait trouvé un endroit chaleureux où patienté. La pouponnière me paraissait accueillante, et très divertissante... Tout ces ravissants chatons, tous aussi frêles et minuscules, batiffolant joyeusement dans les flaques, qui nè avaient aucune idée des malheurs de la vie... Je chassa cette triste pensée de ma tête et me concentra sur les chats de la pouponnière. Je remarqua certains chatons, plus vieux que leurs cadets, presque en âge de devenir apprenti. Ils étaient peu nombreux mais leur différence d`âge avec les petites boules de poils agitées était flagrante. Un petit félin à la fourrure claire, rayée d`argent jouait mollement avec une boule de mousse... Je me rendis vite compte qu`il n`avait pas vraiment l`air de s`amuser, mais plutôt de s`acharné à coups de pattes sur la mousse qui volait de tout côtés, baladée par les mouvements du chaton. D`après mes souvenirs, il s`appelait Petit Pique. Un ami de Nuage de Fleur. Le pauvre avait l`air de terriblement s`ennuyé dans ce lieu qui ne lui était pas, ou presque plus, adapté.

Je m`approcha donc, le pas léger, vers le chaton à l`épaisse fourrure grise. De petits flocons cotonneux s`accrochaient à ma douce fourrure immaculée, presque invisible sur mon pelage blanc. La brise fraîche m`apportait un délicieux mélanges d`odeurs de lait et de mousse humide. Ce parfum douillet chatouilla mes narines. J`étais heureuse de pouvoir faire partie d`un Clan et de pouvoir me soucier des autres, sans avoir l`impression d`être une étrangère. A partir de maintenant, j`avais une Chef qui comptait sur moi, quelques amis - très peu...- que j`appréciais énormément, une apprentie curieuse et attentive qui ne demandais qu`à en savoir plus... Cette idée me ravissait. J`aimais tellement me sentir utile
L`odeur rassurante de la pouponnière se fit plus forte et le vent ne faisait plus danser négligemment mon épaisse fourrure. A ces petits cris perçants, je devina que je venais d`entrer dans la pouponnière. Certains chatons se calmèrent et repartirent vers leurs mères quand ils me virent entré. Je fais si peur que ça ? pensai-je, amusée. D`autres continuèrent leur jeu enfantin sans prêter attention à mon arrivé parmi eux.

J`aperçus un peu plus loin Petit Pique courant après sa boule de mousse, méchamment déformé par de puissantes morsure et des coups de pattes. Je m`élança vers lui, d`une démarque grâcieuse et délicate quand il se cogna subitement. Il tituba, secoué par le choc, dans sa litière quand il me vit venir vers lui. Il me salua mollement, ses grands yeux noirs voilés de larmes :

- Salut... Que fais tu ici? Tu n'entraînais pas Nuage de Fleurs?

Je discernais dans sa voix une pointe de... tristesse. Le chaton devait sûrement être très peiné de ne pas avoir eu l`occasion de félicité Nuage de Fleur au baptême de son amie. Je savais cela car, lors de la cérémonie, je n`avais pas vu le jeune félin gris félicité l`apprentie. Et puis son accident à la pouponnière devait sûrement lui avoir fait mal. Je n`arriva pas à déterminé exactement la cause de son chagrin. Je vins m`installer en face de lui et, le dominant de toute ma haute taille, je m`assis sur les pattes arrières, les entourant de ma queue. Je lui souris avec gentillesse, et déclara d`une voix mielleuse :

-Bonjour, Petit Pique. Je me promenais simplement ; j`ai laissé un peu de temps libre à Nuage de Fleur avant de partir pour son première entraînement. Voyant que cela ne le réconfortait pas, j`ajouta d`une voix douce, plein de curiosité : Et toi, comment va-tu ?

Mes grands yeux dorés le fixaient tendrement, attendant sa réponse avec patiente. Cette question avait un sens caché, mais je n`étais pas sûre qu`il le comprenne. "Comment vas-tu ?" était une autre façon de le questionné sur la véritable raison de ses petites larmes qui embuaient ses prunelles d`un noir fascinant. C`était certes un chaton très malin et intelligent, mais je ne pensais pas franchement qu`il se confierais à moi.

_________________




[Merci à Rosou pour cette magnifique Signa' ! :D ]


Dernière édition par Griffe de Velours le 2012-02-11, 16:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tornade des Sentiments [PV Griffes de Velours]   2012-02-06, 20:37

But...

Je regardais lentement la guerrière, au bord des larmes. Je m'efforçais de ne pas éclater en sanglot, mais malgré tout, c'était compliqué. Je reniflais, le coeur lourd et mes yeux noirs restaient fixés sur Griffe de Velours. Un léger vent ébouriffait mes long et soyeux poils gris. Les oreilles aplaties en arrière, je semblais presque implorant. En plus je m'étais fais mal à la patte en tombant, et j'avais beau essayer de la lécher, il y avait une douleur dure à décrire. Dire qu'il y a un instant, j'avais oublié mon ennui en attaquant cette fichue balle... Et que là, j'étais entrain de pleurnicher sur mon sort.. Ah, vraiment, je ne me reconnaissais pas, moi qui étais le plus fort et le téméraire chaton de la pouponnière... Je me trouvait si ridicule...Oh oui, j'avais honte de moi, si je pouvais je ferais tout pour me rappeler à l'ordre et m'obliger à être arrogant. Mais le coeur n'y était pas. Je n'arrivais pas à me reprendre, tout était si étrange... Je n'avais jamais connu une telle douleur. Je savais qu'il m'en arriverait bien d'autres blessure psychologique dans ma vie mais celle-ci était la première grosse. Je comprenais maintenant un peu mieux ces guerriers qui voyaient leurs proche tomber au combat. Mais toutes ces multiples et petites douleurs physiques n'étaient rien à côté des déchirements intérieurs, et je ne m'en rendait compte seulement maintenant. Je comprenais pourquoi une de nos ancêtres Etoile Bleue était restée si longtemps meurtri sous sa carapace physique, car sces légendes transmises avec le temps étaient parvenues jusqu'à moi et je sentais qu'elles étaient très utile. La guerrière blanche, qui était entrée avec une démarche gracieuse brisa le silence en exposant sa réponse:

- -Bonjour, Petit Pic. Je me promenais simplement ; j`ai laissé un peu de temps libre à Nuage de Fleur avant de partir pour son première entraînement. Et toi, comment va-tu ?

Sa voix était emplie de douceur, elle me rappelait celle de ma mère, même si elle était toujours de ce monde, et dans le clan, cela faisait si longtemps qu'elle ne m'avait pas câliner... Elle devait être elle aussi soumise à une douleur psychologique profonde. Ou pas. Le son mélodieux qui était sortit de la bouche de Griffe de Velours ramena mes larmes à la surface, cette fois ci, une toute petite, presque invisible tomba. C'était le déclic, je me mordis un peu les babines pour ne pas me mettre à pleurer, je papillonnai des yeux quelques instants, et pour faire passer ce moment de gêne, je me retournai pour fourrager avec mes crocs ma douce fourrure. Plus précisément où je m'étais fais mal, et là, un croc se plongeait dans ma patte, encore petite et fragile, malgré mes 5 lunes, tout justes atteintes, et ma bouche se remplie de sang. Le liquide rouge me tourna la tête et l'estomac, puis je me retournais vers la guerrière. Elle me considérait toujours avec autant douceur, avec une pointe de curiosité dans son regard. Je détaillai son physique avec attention. Griffe de Velours était grande, son beau pelage blanc immaculé n'avait que quelques traces de terre, ce qui en soit était normal. Je lui souris. Un sourire plein d'espoir, pas du tout narquois ou manipulateur avant de répondre à la belle guerrière, celle qui était le mentor de mon amie, Nuage de Fleur:

- Je m'ennuie... J'ai personne avec qui jouer... Les autres, ils sont trop petits...

Pendant que je déclamais ceci de ma voix implorant, les larmes aux yeux, je cachais aussi le détail de ma patte pour conserver une partie de ma dignité. De plus, le temps que le flots de paroles quitte mon cerveau pour aller à celui de Griffe de Velours, mon corps étaient secoué de spasmes, mais je refusais d'aller aux larmes. Non, il ne le fallait pas. J'hoquetais presque, ne voulant pas lâcher ma tristesse, pas au milieu de tous ces chats... J'entourais ma patte blessée de ma queue, cachant depuis un petit moment le liquide vital. La guerrière me considérait avec affection apparemment. Je me relevais, refoulant les larmes et m'asseyant, contemplant la guerrière, en levant la tête pour regarder son visage. Tout était gracieux en elle, son corps élancé, elle semblait bien pouvoir être aussi dangereuse, quand il y avait un danger mais pour moi, cela ne changeait rien car nous n'étions pas dans ces conditions. Non, je n'étais pas amoureux, elle était bien trop grande, pour moi mais plein d'admiration. Puis je vis les muscles de sa mâchoire soulever, elle allait me répondre. Attentif, mes oreilles se levèrent pour le prouver. Et enfin, le silence fut rompu par Griffe de Velours...
Revenir en haut Aller en bas
Griffe de Velours

avatar

Surnom : ~ Graaw.
Âge : ~ 19.
Rang : ~ Guerrière.
Apprenti/Mentor : ~ Nuage de Fleur. ♥
État de santé : ~ Pleine d`énergie.

Autres comptes : ~ Eclipse.Dorée, Orage d'Automne
Prénom : ~ Justine
Surnom du joueur : ~ Ju`
Âge : 20
Humeur : ~ A une terrible envie de Chocolat... 8D

Feuille du félin
Expérience :
0/0  (0/0)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Tornade des Sentiments [PV Griffes de Velours]   2012-02-16, 21:23

Lot of Feelings ..!

Le chaton me regardais fixement, ses yeux embués de larmes et, apparemment touché par le ton maternel de mes paroles, lâcha finalement une minuscule larme, à peine visible, qui s`écrasa délicatement sur le sol. Elle laissa à la volée une traînée de gouttes microscopiques dans l`air, brillant sous l`éclat magnifique du soleil. Et voilà que je me met à faire pleurer des chatons ! C`est du joli ça, Griffe de Velours ! me réprimandais-je, énervée contre moi-même. L`animal gris, lui, paraissais pensif. Il mordit violemment ses babines de ses petits crocs -assez aiguisés d`ailleurs !- pour stopper ses larmes et les empêcher de couler à flot sur son doux pelage argenté. Ahlalah, les hommes et leur fierté... pensai-je avec affection. Puis, il se retourna brusquement et je ne puis plus voir que son dos, terminé par son épaisse queue rayé. Il était tellement beau ce chaton... Aussi beau qu`un véritable guerrier. Et puis, il avait réellement l`air d`avoir du talent... en tout cas assez pour quitter cet endroit où il n`était pas à sa place !
Enfin, bien que je ne savais pas ce qu`il avait bien pus faire quand il était sorti de mon champ de vision, il se retourna pour me refaire face. Je devinais facilement la douleur qu`il pouvait ressentir... Autant morale que physique : une petite goutte écarlate perlait au coins de sa bouche qui paraissais remplie de ce liquide amer. Un jour, moi aussi, j`aurais des chatons... me dis-je pour moi-même, rêveuse. Et mes chatons seront aussi courageux que Petit Pique ! En cette petite boule de poil, encore frêle et ignorante, je voyais toute la détermination et la loyauté d`un véritable guerrier, aussi puissant soit-il. Il ne savait pas ce qu`était la vie et n`avait aucune idée des souffrances qu`il devrait endurer en s`engageant dans cette vie dangereuse et risquée qu`était celle d`un chasseur. La perte d`un proche près de soi, la douleur ressentie à n`importe quel combat, le risque constant de perdre un ami, ou un amour, les blessures, mortelles parfois, qui attendent à bras ouvert tout chats qui souhaite défendre son Clan. Mais je voyais en ce chat toute la bravoure et la tenacité qui lui permettra de toujours tenir le coup, quoi qu`il arrive.
Ce sera dur, mon jeune ami... Dur, si dur que tu voudra parfois en finir, mais tu tiendras. Je le sais, tu tiendras. Car tu es prometteur, Petit Pique, sois en sûr ! Ce nom résonna dans ma tête comme l`écho qui se répète inlassablement. Je croyais véritablement en lui.
L`animal s`était infligé certaines souffrance pour ne pas se montrer faible devant moi, si j`en croyais l`entaille qui rougissait sa fourrure si soyeuse. Je le regardais avec une telle affection, avec tant d`amour que le chaton penaud et souffrant que j`avais devant moi avait disparu. Il me souriait désormais. Ce sourire plein d`espoir, je ne pourrais jamais l`oublié, il sera à jamais gravé dans mon coeur, comme une griffure sur de la pierre ; jamais il ne s`effacera. J`aurais tant aimé le voir toujours, figé sur son petit minois d`ange. Enfin, je savais bien que le chaton traversera bien des épreuves, plus dures les unes que les autres, et que, peut-être, jamais je ne reverrais ce sourire si beau, si innocent... C`est si beau de rêver.

-Je m'ennuie... J'ai personne avec qui jouer... Les autres, ils sont trop petits... déclara t-il, d`une voix triste, presque implorante.

Je lui souria alors et espérait être rassurante. Le chaton, posté ainsi devant moi me paraissais si désespéré... En même temps, c`était compréhensible ; se retrouvé confiné ici toute la journée, au milieu de tout ces chatons minuscules, sans pouvoir posé une seule patte dehors, là où tout ce passe, ne doit vraiment pas être amusant pour un jeune chat de son âge. D`autant plus que la seule chatte assez grande pour le comprendre était partie de la pouponnière. Je me sentis soudain assez coupable du malheur du chaton, étant donné que j`étais la mentor de Nuage de Fleur, l`amie de Petit Pique. Je le considéra alors, pleine de remords, un sourire gêné se dessinant vaguement sur mes babines. Il n`avait pas l`air d`avoir remarqué ma gêne et paraissais plus préoccupé par autre choses... Je vis alors qu`il avait entouré ses pattes de sa queue garnie, peut-être pour cacher quelques choses si je me referais à l`expression angoissé qui déformait ses traits si parfaits. Il trembla violemment, puis parut se ressaisir quelques instant à peine après. Son comportement m`inquiétait autant qu`il attirait mon attention. Il parut alors ravaler quelques sanglots que je savais très proches à ce moment et se redressa. Une légère brise, m`apportant l`odeur délicieuse des bois et de la rivière souffla dans mon dos, faisant danser négligemment ma fourrure blanche, ainsi que la sienne au passage. Petit Pique me regardais avec... admiration. L`idée qu`un chat soit si admiratif envers moi me fit sourire, et me gênais aussi. Cette lueur pleine d`espoir que je voyais dans ses yeux m`avais redonner toute l`énergie dont j`avais eu besoin. Je me redressa alors de toute ma taille et plongea mon regard ambré dans les siens, remplis d`une affection toute particulière. Je déclara alors d`une voix claire, et pourtant si douce :

-Petit Pique, je ne sais franchement pas comment tu fais pour rester ici toute la journée ! dis-je, ne sachant pas retenir un petit rire mélodieux. Mais, tu dois pourtant te résigner, ajoutai-je, reprenant mon sérieux, et rester ici jusqu`à la lune prochaine. Ne t`en fais pas, bientôt tu aura ton nom d`apprenti que tu mérites tant. Et puis... Si tu le désire, je pourrais rester avec toi jusqu`à ce que Nuage de Fleur soit prête. Je te rendrais visite à la pouponnière jusqu`à ton baptême - quand j`en aurais le temps bien-sûr-.

Je lui souris, mais pas comme sa supérieur hiérarchique, pas comme une guerrière à un chaton le fait habituellement. Non, je lui souriais désormais comme une amie souris à son ami...


[Encore désolée d`avoir mis autant de tant avant de répondre... :S]

_________________




[Merci à Rosou pour cette magnifique Signa' ! :D ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tornade des Sentiments [PV Griffes de Velours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tornade des Sentiments [PV Griffes de Velours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tornade des Sentiments [PV Griffes de Velours]
» Le rêve (PV Ciel et Tornade)
» Un intrus sur nos terres ! Au combat ! (PV Tornade d'Azur)
» Petite tornade [fini]
» « Je dégueule sur la facilité des sentiments. » (Elena.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» Guerre des Clans » Forum RPG  :: Corbeille :: RPG :: RPs Rivière-
Sauter vers: