forum lgdc
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Clan du Crépuscule: Prioritaire // Clan de l'Aurore: Prioritaire // Clan de l'Aube: Ouvert

Partagez | 
 

 Nuage Acide & Nuage de Crème Coïncidence ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nuage de Crème

avatar

Surnom : Cremy'
Âge : 8 lunes
Rang : Apprentie
Apprenti/Mentor : Éclat Pure
État de santé : Plutôt bien

Autres comptes : Patte de Velours
Prénom : Inès
Surnom du joueur : Cremy'
Âge : 16

Feuille du félin
Expérience :
5/150  (5/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Nuage Acide & Nuage de Crème Coïncidence ?   2013-10-28, 21:42

- Mais pourquoi vous ne demander pas de l'aide aux autres clans ?
- Parce que Nuage de Crème ! Nous n'avons pas besoins des autres pour nous en sortir !
- Très bien Lune Etoilée.
Nuage de Crème tira sa révérence avant de sortir de l'antre de son chef. Mais pourquoi ils ne veulent pas de l'aide des autres ? Nuage de Grêle va mourir tout ça à cause de leur orgueil ? Ce n'ai tout de même pas sa faute si notre guérisseur n'a pas les bons remèdes et qu'ils ne se trouve pas sur notre territoire ! Le mal vert, ma meilleure amie est atteinte du mal vert ! Elle était tellement perdue dans ses pensées qu'elle faillit bousculer un des guerriers revenants de la chasse. Elle était épuisée, Perle d'Ouragan, son mentor, l'avais emmené apprendre de nouvelles attaques et quand elles étaient revenues. L'apprentie avait à peine eu le temps de changer les litières des anciens avant d'aller voir leur chef pour demander pourquoi il y avait tant d'injustices dans ce clan.
 
Elle pouvait enfin se poser dans sa litière. Ses oreilles frémirent et une boule se format dans se gorge, Nuage de Grêle n'était pas là. Sans elle la tanière des apprentis était tellement vide et silencieuse. Elle ne pouvait pas se permettre de la laisser mourir, non. Quand plus aucuns chats ne seraient dehors, elle sortirait et irait voir le guérisseur du clan le plus près, celui de la Rivière. Elle lui demanderait de l'herbe à chats et repartirais pour la donner à Nuage de Grêle. Et si on lui demandait ou elle l'avait trouvé ? Non, elle penserait au reste après avoir trouver de l'herbe à chats.

Le froid l'aidait à l'a maintenir éveillée, à chaque fois que ses paupières se fermaient, une bourrasque d'air glacé s'engouffrait dans la tanière. Elle n'entendait plus aucun bruit, alors elle se risqua à sortir. Elle avait vu juste, plus aucuns chats ne trainaient dans les parages. Son flaire et son ouïe ne l'avaient pas trahie. Elle marcha doucement sur le sol sec et humide de la saison froide, et traversa la barrière qui entourait son camp. Alors elle s'élança et couru jusqu'au bord du lac. Elle ne savait pas quel chemin il fallait prendre mais elle savait que le camp du Clan de la Rivière était près du marécages. Elle couru donc ventre à terre en suivant le contour du lac gelé. Elle sentait l'air froid lui piquait les yeux. Malheureusement pour elle, des nuages noirs surgirent de derrière les collines. La pluie commença à tomber, l'apprentie n'avait pas de chance, en plus d'être frigorifiée, elle était mouillée ! Et ses coussinets commencés à lui faire mal. Elle poussa un grognement agacé.
- Je déteste la nuit, je déteste le froid et je déteste la pluie !  

Elle était presque aux marécages, elle pouvait sentir leurs odeurs nauséabondes et la terre commençait à devenir spongieuse. L'air devenait humide et la pluie battait toujours son plein. Elle avait enfin atteint les marécages,ils ne lui restait plus qu'à les contourner et à trouver le camp du Clan de la Rivière. Soudain elle entendit un bruit de pas, ils étaient légers, comme si la chose ne voulait pas se faire remarquer. L'apprentie se cacha derrière un touffe d'herbe mouillée, et elle essaya de distinguer la forme qui se dessinait dans les contours obscure de la nuit. C'était un chat, sans aucun doute, un chat un peu plus grand qu'elle. Mais elle ne reconnaissait pas son odeur c'était un mélange de poisson, et aussi d'une odeur douce et sucré, le félin sentait aussi le chemin du tonnerre, cette odeur piquante et agressante pour les narines. Tandis que le chat gris fouillait le sol, Nuage de Crème s'approcha doucement. Le félin qui avait une odeur étrange oeuvrer toujours à sa tache, mais elle se  retourna brusquement et fixa l'apprentie de ses grands yeux pétillant.

_________________



Soli', ses signas' et moi. Une grande histoire d'amour :3
Je suis un amour, fais moi confiance Est-il mort ? 
On ne juge pas quelqu'un sur sa couleur de peau, mais sur sa couleur de dragibus préférée.

Spoiler:
 


Dernière édition par Nuage de Crème le 2013-11-01, 15:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Acide Féerique
♥ Acidou ♥ Admine & guérisseuse au service des autres
avatar

Âge : 16
Rang : Guérisseuse
Apprenti/Mentor : //
État de santé : Encéphalogramme stable †

Prénom : 2+2 = 3+1 =2*2 = 4*1 = √16
Surnom du joueur : Acidou ~

Feuille du félin
Expérience :
100/150  (100/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Nuage Acide & Nuage de Crème Coïncidence ?   2013-10-30, 16:49

L'air était frais. Plus j'avançais dans la brume, plus le vent se ralliait contre moi. Une douleur insoutenable me transperçait la poitrine, je me sentais fiévreuse, ma gueule était haletante et mon haleine fétide. Je transpirais sous cet ère lunaire et ma fatigue se faisait ressentir mieux que naguère.

- Je vous en prie, laissez moi dormir ! Hurlais-je à qui voulait l'entendre, mais il n'y avait que le simple échos de ma voix pour seule réponse.

Mes yeux coulèrent et se perdirent dans le vide alors que je continuais de courir. Une force incontrôlable m'ordonnait de poursuivre cette longue traversée. Je n'en pouvais plus, je sentais mes yeux toucher le fond lorsque mes pattes se dérobèrent sous mon poids. Un chat à la robe argentée se dressait devant moi, il me regardait durement, muet.

- Quoi ?! Fis-je énervé. Vous venez me perturber sans cesse depuis que je suis arrivée au camp, et si ce n'est pas la nuit, c'est le jour. Mais laissez moi tranquille !

Il s'avança vers moi, entrainant avec lui de la poussière d'étoile. Je me relevai prête à me défendre s'il le fallait, la truffe coulante devant lui, mais il s'évapora aussitôt. Je criais sous ce paysage infini, labourant le sol de mes griffes acides. On m'avait jetée un mauvais sort, qui ? Je ne savais pas, mais je tenais à le découvrir. La brume s'en allat dès lors que ce jeune matou disparut. Sous mes yeux se dévoilait une immense place parsemée de hautes herbes et de boues. J'en avais plus qu’assez de toute cette comédie.

D'un coup, un chat à la crème se jeta sur moi. Je le dévisageai en essayant de me débattre mais rien n'y faisait, je commençai à suffoquer. Peu à peu, je perdis espoir. Il allait me tuer sur mon propre terrain de jeu. Alors que ses griffes pâteuses se plantèrent dans mon flan, mes yeux s'ouvrirent face à ma tanière de guérisseuse. J'allais le tuer ! Pourquoi ne m'ont-ils pas laissée le temps de leurs montrer de quoi j'étais capable ?

Mon mentor était enroulé dans un coin épineux. Je fixais la lune intensément puis doucement vain porter mon regard sur le doux chat qui m'avait logé ici les quelques nuits passées. Je posai ma truffe contre la sienne et lui dit d'un timbre rayonnant et assez silencieux pour qu'il ne puisse l'entendre :

- Bonne nuit Épine de Hérisson. Ton nom te dit piquant mais pour moi, tu es aussi doux que la plus confortable des mousses qui borde ces cieux.

Le cœur étincelant et posé, je m'en allai sereine sous la nuit qui m'ouvrait ses portes. Mon instinct me disait de le suivre, ce rêve était anormal. Pourquoi y étais-je aussi mal ? Il fallait que je comprenne, même la où la raison me disait qu'il n y avait rien à chercher.

Au hasard, je pris la direction qui me paraissait la plus abordable. Le vent tapait si fort qu'il m'arrivait de lui montrer mes crocs. chancelante, et à force de marche, j'escaladai un tronc d'arbre à l'aveugle, sans même me douter que je passais en ce moment même par dessus le fleuve qui longeait mon campement. Péniblement, je fis plus de chemin que mes pattes ne pouvaient le supporter. Mes yeux avaient du mal à distinguer les choses, mais malgré tout, je restai ambitieuse, jusqu'à ce qu'enfin, je découvris le paysage mené par le biais de mon rêve.

- Alors tout ça n'est pas qu'éphémère ? M'exclamais-je à bout de souffle.

J’analysai le contour de la lande avant de m'y infiltrée courageusement. Je cherchai avec hâte un remède pouvant lutter contre cette épidémie, mais tout cela était aussi riche en découverte, que ma queue qui trainait dans la bout.

Énervée, je me mise plus attentivement à la tâche, sans même prêter une once d'attention à l'odeur nauséabonde qui commençait à se sentir non loin de moi. Des bruits de pas me firent tressaillirent, n'allait-ont pas me laisser en paix ?! je continuais ma recherche lorsqu'une chose se dressait maintenant derrière moi. Sentant son souffle chaud sur ma nuque, je fus prise de panique et fis volte-face pour affronter la bête qui osait s'en prendre à moi. Ce n'était qu'en fait qu'un petit chat de pacotille qui ne me dépassait même pas en taille ! Je l'observai dans tout les recoins, tournant autour de lui tel un jeu, je lui fis un sourire satirique digne d'un tyran puis revint à la normale.

Mes yeux étaient grand ouvert mais je le fixais avec un regard vide et ridé. Mon pelage paraissait brillant sous la rosée du soir, mais il n'était que le fruit de ma transpiration causée par une lourde fièvre. La truffe humide, je paraissais avoir les même symptômes que dans mon rêve, je compris alors qu'il était dangereux de m'aventurer la nuit dans un monde qui ne m'appartenait pas. Consciencieuse je lui fis par de ces mots indélébiles :

- Je suis... Malade.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage de Crème

avatar

Surnom : Cremy'
Âge : 8 lunes
Rang : Apprentie
Apprenti/Mentor : Éclat Pure
État de santé : Plutôt bien

Autres comptes : Patte de Velours
Prénom : Inès
Surnom du joueur : Cremy'
Âge : 16

Feuille du félin
Expérience :
5/150  (5/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Nuage Acide & Nuage de Crème Coïncidence ?   2013-11-01, 12:21

Son pelage brillait et c'est yeux bleus étaient joyeux et grands. Elle avait l'air gentille et attentionnée. Mais c'est alors qu'elle me dis doucement :
- Je suis... Malade.
Comment pouvait-elle être malade ?! Elle avait l'air en pleine santé, et de toute façon, les chats domestique vont chez le soigneur quand ils sont malades. Mais en m'approchant de l'étrange femelle, elle m'apparue vraiment, c'est yeux étaient vides et sombres, son pelage ne brillait pas, il était sale et mouillé, et elle paraissait tremblait, comme si une fièvre des plus forte l'avait gagnée. Je compris alors qu'elle avait dit vrai et que cette chatte avait une maladie grave. Mais alors pourquoi était-elle dehors à cette heure-ci ? Elle ne devrait pas être en pleine forêt et surtout la nuit ! Elle devrait-être chez ses Bipèdes. Toutes ces questions m'assaillaient. Quand soudain une pensée atroce fit irruption dans ma tête. Cette chatte est malade et elle va contaminer les autres clans si elle reste ici. Il faut que je la chasse ! Ce que je pensais était vrai, mais la féline avait l'air si inoffensive que je ne pouvais pas lui faire de mal, puis j'avais peur de me faire contaminer si je la touchait. Je prenais donc la décision de l'examiner sans trop m'approcher. Je fis quelques pas sur le sol humide et boueux, mes coussinets me faisaient mal mais j'ignorais la douleur. La chatte s'avança elle aussi, elle me regardait sans me voir, mais je vis une petit lueur dans ses yeux, comme si la maladie la rongeait de l'intérieur et que c'était le dernier bout d'espoir qui brillait en elle.

Je m'assis non loin d'elle, en tout cas, suffisamment près pour que son visage me parvienne dans les moindres détails. Elle était vraiment étrange, à cause de sa maladie mais aussi dans son comportement, elle me regardait et regardait une autre chose, puis une autre avant de me regardait encore une fois et de refaire le même chemin. C'est comme si elle ne se souvenait plus des choses qu'elle voyait, ou alors que ça lui faisaient peur et qu'elle n'avait pas le courage de les regarder aussi longtemps qu'elle le souhaitait. Tout cela n'étais que de simple théories mais je pensais bien être dans le vrai.

Restait assise m'avait engourdit les pattes, je me levait donc pour marcher un peu. Cette petite balade n'avait rien d'agréable, l'odeur nauséabonde me donnait toujours autant envie de vomir qu'à mon arrivée, et j'avais les pattes trempées à cause de ce sol gorgé d'eau. Les plantes qui poussaient là ressemblait à de grands touffes d'herbes avec un étrange petit ovale marron tout au bout. Tout cela ne me plaisait pas. La pluie avait cessait sans même que je m'en rende compte et la nuit était avancée. Quelque chose me titillait depuis que j'étais arrivée au marécages. Je ne me souvenais plus pourquoi j'étais venu ici. Oh non ! Nuage de Grêle ! Mes pensées revinrent brutalement pendant que je revenais à l'endroit ou ce trouvait la chatte domestique. Je lui dis d'une voix tendue et pressée que je devais partir. Elle se roula en boule. Je partis donc seule à la recherche du camp.

L'odeur commençait à me bruler la truffe. Cela faisait des heures que je cherchais le camp sans succès. J'avais l'impression de tourner en rond. Si je voulais revenir au camp avant le lever du soleil je devais partir maintenant. Je pourrais toujours revenir la nuit suivante. Je partis donc, en suivant l'odeur des marécages. Sur le chemin du retour, je couru le plus vite possible. Je me disais que si j'arrivais un peu en avance. Je pourrais prendre une proie et la manger vu que je n'étais pas à la chasse. Je pourrais peut-être même me coucher et me toiletter pour enlever l'odeur ignoble des marécages et de cette mystérieuse femelle. Elle sent les Bipèdes et le chemin du tonnerre ce qui est normal pour un chat domestique, mais elle sent aussi le poisson. Je me demande pourquoi.

J'étais enfin sur mon territoire et le soleil était encore assez loin de se lever pour que je puisse dormir un peu et manger si je tomber sur une piste fraîche. Je n'avais trouvé sur aucune proie et aucune odeur alléchante. Je pris donc la décision de revenir au camp et d'aller me coucher. Heureusement pour moi, aucun chats n'étaient dans la clairière. Je fila donc tel une flèche à travers le refuge pour retrouver ma douce litière. Cette nuit m'avait parue bien longue et j'étais heureuse de pouvoir enfin dormir. Malheureusement pour moi et mes pauvres pattes je n'eu droit à aucunes minutes de sommeil. C'est donc à regret que je sortis de ma tanière. Le soleil serait bientôt levait, je me toilettais donc. Ce fut la plus longue toilette que j'eu jamais faite. Tout avait était soigneusement nettoyer. La seule chose qui pouvais le trahir serais ma fatigue, sauf si je disais que j'étais tellement inquiète pour Nuage de Grêle que je n'avais pas dormis de la nuit. Ce qui aurait très bien pû être vrai si seulement j'étais restée ici cette nuit là.
Je n'aimais pas mentir, mais il le fallait, pour ma meilleure amie, pour moi.

_________________



Soli', ses signas' et moi. Une grande histoire d'amour :3
Je suis un amour, fais moi confiance Est-il mort ? 
On ne juge pas quelqu'un sur sa couleur de peau, mais sur sa couleur de dragibus préférée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Acide Féerique
♥ Acidou ♥ Admine & guérisseuse au service des autres
avatar

Âge : 16
Rang : Guérisseuse
Apprenti/Mentor : //
État de santé : Encéphalogramme stable †

Prénom : 2+2 = 3+1 =2*2 = 4*1 = √16
Surnom du joueur : Acidou ~

Feuille du félin
Expérience :
100/150  (100/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Nuage Acide & Nuage de Crème Coïncidence ?   2013-11-01, 16:02

Mon corps tremblait sous le froid. Cette jeune féline s'était assise à mes cotés mais j'étais toujours paniqué à l'idée d'être attaquée, comme dans mon propre rêve. Elle était peut-être plus petite que moi, mais elle avait tout de même un certain air de chat de forêt. Je le voyait dans ses yeux, une envie irréversible de survivre, comme je le retrouvai chez Épine de Hérisson. Avec le peu de force qu'il me restait, je me levai et m'avançai vers elle, craintive. Mon regard divaguait d'un endroit à un autre, la seule chose que je voulais, c'était de me blottir contre le guérisseur de mon clan. Mais pourquoi n'était-il pas là en cet instant ? Instant où j'avais le plus besoin de lui...

Quand mes yeux se posèrent enfin sur elle, je compris qu'elle ne me serait d'aucun secours. Tremblante, elle recula, n'osant même pas me toucher, surement de crainte d'être contaminée. Si seulement j'avais le courage de lui dire tout ce que j'avais sur le cœur, pour qu'elle ne me laisse pas en plan. Mais comme seul signe de ma frustration, il n'y avait que mes moustaches qui osaient bouger sous cette pluie infernale. Brusquement, celle-ci se leva. Je la sentais anxieuse, elle tournait en rond, cherchant à se dégourdir les pattes, quand son poil se hérissa de lui même. A la hâte, celle-ci me dis d'une voix sombre qu'elle devait partir, me laissant par conséquent, seul face à moi même.

D'une triste mine, je m’effondrai sur le sol. La regardant partir sans même se retourner, je sentis mes yeux se refermer sous ce paysage funèbre. Avec dégout, je compris alors que si mes rêves m'avaient mener jusqu'ici, c'était simplement pour que j'y trouve la mort aussi cruellement. Me croyant déjà partie dans l'autre monde, cela faisait simplement 2heures que je dormais péniblement.
L'énergie légèrement revenu dans mon corps si frêle, je vis ce même chat revenir sur ces pas, dans la direction opposée.

Ne comprenant pas où elle allait, et espérant être secourue, je la suivis péniblement jusqu'à son propre territoire. Par chance, le vent était de mon côté, mais je ne parvenais pas à identifier la moindre odeur à cause de ma maladie. Une fois arrivé à son campement, cette même féline se dirigea ainsi donc vers sa litière, aussi heureuse qu'un chaton venant de naître et n'ayant pas perdu sa mère.

Pendant quelques instants, je me mise à la haïr, elle m'avait laissée seule à crever, pour son simple nid douillait ! Sans une once d'hésitation, je me mise à sauter sur la tanière, pendant qu'elle faisait sa toilette. Je me trouvais maintenant en équilibre, mais mon poids ne fit pas de dommages important à son dortoir. J'étais toujours aussi fiévreuse, mais ma détermination était telle que je résistais à tout ce que j'endurais. Du haut de sa tour, je lui lança d'une voix remplie d'amertumes :

- Hey toi ! Cela était une bonne journée qui s'annonçait de ton côté, n'est-ce pas ?! Bien cela te fasse. Mais malheureusement pour toi, moi aussi j'existe. Et ce n'est pas parce qu'aujourd'hui je suis fiévreuse, que tu dois te sentir supérieur à moi ! Alors c'est ainsi qu'est ton caractère ? Si la personne ne faisait pas partie de ta tribu, pour son plus grand malheur, tu la laisserais ainsi crever seule dans son coin ?


Je crachai de colère sur sa tanière, et me mise à sauter face à elle. Je levai la tête maintenant pour lui faire face, et continuai d'une voix nonchalante :

- Alors maintenant, tu vas m'aider, d'accord ?

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage de Crème

avatar

Surnom : Cremy'
Âge : 8 lunes
Rang : Apprentie
Apprenti/Mentor : Éclat Pure
État de santé : Plutôt bien

Autres comptes : Patte de Velours
Prénom : Inès
Surnom du joueur : Cremy'
Âge : 16

Feuille du félin
Expérience :
5/150  (5/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Nuage Acide & Nuage de Crème Coïncidence ?   2013-11-01, 17:30

- Hey toi ! Cela était une bonne journée qui s'annonçait de ton côté, n'est-ce pas ?! Bien cela te fasse. Mais malheureusement pour toi, moi aussi j'existe. Et ce n'est pas parce qu'aujourd'hui je suis fiévreuse, que tu dois te sentir supérieur à moi ! Alors c'est ainsi qu'est ton caractère ? Si la personne ne faisait pas partie de ta tribu, pour son plus grand malheur, tu la laisserais ainsi crever seule dans son coin ?
Cette voix me glaça le dos. Elle était sombre et glaciale. Soudain la femelle de cette nuit sauta devant moi, et continua de sa voix destructrice :
- Alors maintenant, tu vas m'aider, d'accord ?
Je frissonna, puis rassembla tout mon courage avant de la regarder dans les yeux. J'essayais de restais calme et de lui lancer un regard pleins de reproches.
- Je ne suis pas comme ça ! Et d'abord pourquoi tu m'as suivi ?! Et je ne pensais pas que tu allais mourir ! Je savais que tu retournerais chez tes Bipèdes et qu'ils te soigneraient.
Au mot "Bipèdes" elle écarquilla les yeux, comme ci elle ne comprenait pas ce mot. Elle me tourna le dos et me fit un signe me disant de la suivre. Ce que je fis sans hésitation de peur d'entendre une nouvelle fois ça voix effrayante. Mais dès que je mis une patte devant l'autres, elles se mirent à saigner. J'entreprit donc de les lécher en vitesse avant que l'autre femelle vienne me prendre par la peau du coup. Elle était assise à la sortie du camp. Je m'assit timidement à côté d'elle. Elle se tourna vers moi et me lança un regard de reproches.  
- Je ne voulais pas...je ne pensais vraiment pas que tu allais...je suis...je suis désolée.
Je me mis bêtement à sangloter sans savoir pourquoi. Je voulais juste aider ma meilleure amie. Et entre faire le choix de sauver sa meilleure amie et une femelle que l'on ne connaît pas...Elle se tourna vers moi, ses yeux c'étaient radoucit et elle me demanda de ne pas pleurer. Le problème était que j'avais du mal à arrêter de pleurer et je mis quelques minutes à arrêter. Je me mis alors a marcher autour d'elle. Je n'avais plus peur d'être contaminée, je ne savais pas pourquoi j'avais changé d'avis mais je savais que si j'en avais changé c'étais parce que je m'étais redu compte qu'elle avait juste besoin d'aide. Je m'arrêter pour la renifler avant de reculer précipitamment et en essayant de cacher ma mine dégoûter. Elle me laissa faire mes allées-venues. Jusqu'au moment ou j'entendis un chat prononcé mon nom. Elle me regarda alors et me dis une nouvelle fois de sa voix autoritaire :
- Retrouves moi cette nuit au marécages.
Puis elle se leva péniblement et elle partit. Je fila à la vitesse de l'éclair rejoindre mon mentor, car c'était elle qui avait prononcé mon nom. Clan des Etoiles, fait que je ne sente pas trop le poisson ! Je ne savais pas comment rentrer dans le camp sans me faire remarquer, heureusement, Perle d'Ouragan était seule je pu donc me glissais discrètement à l'intérieur du camp et me rouler en boule sur le sol geler.
- Nuage de Crème !
Je me mis a remuer légèrement. Je dors, je dors, je dors. Ce mot tourner encore et encore dans ma tête jusqu'au moment ou mon mentor me trouva enfin.
- Mais que fais tu ici ? Je t'ai cherché partout.
- Nuage de Grêle.
Ce seul nom lui suffit et elle me regarda tendrement. Elle savait que je ne dormais pas bien depuis que ma meilleure amie était malade. Elle me regarde me lever et vit tout de suite que cette nuit là, je n'avais pas du tout dormis.
- Aurais-tu la force de venir chasser ?
J'huchais la tête et elle marcha jusqu'à la sortie du camp avant de froncer le nez et de déclarer.
- Il y a une odeur étrange dans le camp, une odeur de poisson et de chat domestique.

Cette journée m'avais épuisée bien que Perle d'Ouragan m'ai laissé me repose toute la journée à partir de midi. J'avais chassé toute la matinée et j'avais ramené un lapin tout maigre et le plus petit mulot du monde. J'avais refais une toilette et bizarrement l'odeur étrange de ce matin ne flottait plus dans le camp. Ca avait était une journée ensoleillée mais maintenant que le soir tombait, de gros nuages gris venait s'amasser dans le ciel nocturne. Oh moment ou j'en ai besoin ! Je dors, il fait beau, je pars, il pleut !. J'attendis que les chats aillaient se coucher et je partis directement en direction des marécages. Grâce à cette bonne journée de sommeil mes pattes ne me faisaient plus souffrir et j'avais retrouvé toute mon énergie. Seul mon ventre protestait car je n'avais pas manger depuis plus d'un jour. Comme j'avais soif, de pris la décision de m'arrêter au bord de l'eau argentée. Le reflet de la pleine lune s'y trouvé. Je bu une gorgé de l'eau fraîche ce qui fit onduler l'eau. Quand elle redevint lisse, la magnifique lune était cachée par les nuages sinistres. Je repris mon chemin en courant le plus vite possible car je ne tenait pas à être en retard à mon rendez-vous. En vérité j'avais surtout peur de la réaction de la chatte étrange si j'arrivais en retard. Heureusement pour moi, quand le sol devint humide et bientôt spongieux, je ne sentais toujours pas l'odeur de la femelle. Je m'assis donc à l'endroit de notre ancienne rencontre et attendit qu'elle daigne se monter.

_________________



Soli', ses signas' et moi. Une grande histoire d'amour :3
Je suis un amour, fais moi confiance Est-il mort ? 
On ne juge pas quelqu'un sur sa couleur de peau, mais sur sa couleur de dragibus préférée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Acide Féerique
♥ Acidou ♥ Admine & guérisseuse au service des autres
avatar

Âge : 16
Rang : Guérisseuse
Apprenti/Mentor : //
État de santé : Encéphalogramme stable †

Prénom : 2+2 = 3+1 =2*2 = 4*1 = √16
Surnom du joueur : Acidou ~

Feuille du félin
Expérience :
100/150  (100/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Nuage Acide & Nuage de Crème Coïncidence ?   2013-11-01, 22:29

La regardant droit dans les yeux, je l'affrontai maintenant avec impatience et détermination. Mon sang était chaud, tout autant que ma fièvre. J'allais dégainer mes griffes pour que celle-ci m'obéisse sans se poser de questions mais celle-ci enchaina la conversation d'une voix tremblotante :

- Je ne suis pas comme ça ! Et d'abord pourquoi tu m'as suivi ?! Et je ne pensais pas que tu allais mourir ! Je savais que tu retournerais chez tes Bipèdes et qu'ils te soigneraient.

Et bien, je vous fait tout de suite mes excuses, puisque vous ne le pensiez pas. Et tu crois que cela suffit à te faire pardonner ?! Quel être pathétique tu es. J'aurais bien pu mourir, la simple réponse que tu aurais donnée à ton mentor aurait été ça. Moi, retourner chez les bipèdes ? Elle me dit ça, et pourtant, elle ne connait rien de plus de moi, que la vision famélique que je dégage.

Énervée, je me dirigeai vers la sortie du campement, peut-être comprendrait-elle ma frustration ? Dans tout les cas, aussi mauvaise soit-elle, j'avais besoin de son aide. Frustrée, je m'assis en lui faisant signe de s'approcher. Timidement, elle se mise à mes côtés, le visage voilé par la culpabilité. Je lui décocha un regard froid, et elle l'affronta malgré elle. D'un ton étrange, elle me dit :

- Je ne voulais pas...je ne pensais vraiment pas que tu allais...je suis...je suis désolée.

La voir bégayer m'exaspérait à quel point que mon poil se hérissa brusquement. Mais celle-ci avait l'air sérieuse, elle se mise à trembler de panique et des larmes se mirent à couler de son visage. Perturbé, et n'étant pas habituer à ce genre de situations, je lui fit d'une mine que je voulais plus joyeuse, qu'elle n'avait pas à pleurer, et qu'il était mieux pour elle, en ce moment, qu'elle arrête. Celle-ci prit un petit moment avant de m'obéir, et je pris mon mal en patience. Elle commença à tourner autour de moi, je ne compris pas tout de suite pourquoi, et là je vis qu'elle avait l'air d'être plus à l'aise à mes côtés. Pourquoi ?

Elle fronça le nez en essayant de le cacher, mais j'étais assez douée pour le découvrir. Ceci ne me fit pas de peines, toutes nouveautés étaient souvent étranges et parfois néfastes. Il est bon de s'en soucier. J'allais lui demander de me suivre lorsqu'une voix différente de la sienne me fit tressaillir. Prise d'une crise d'angoisse, je ne pouvais plus lui demander quoi que ce soit, il fallait que je m'en aille. Coincée entre deux mondes, je lui signalai d'une voix faible mais franche :

- Retrouves moi cette nuit au marécages.


Ma mine était effacé, je me faufilai dans le buisson épineux puis disparu sous celui-ci. Je me trainai péniblement vers la sortie, je n'avais plus de force, et je n'étais même pas certaine de m'en tirée jusqu'au crépuscule. Je me mise sous un arbre, en attente avant de reprendre la route, j'avais peur et je souffrais au fin fond de mon âme. Une larme coula sur ma joue desséchée, je m'en voulu à moi même de ne pas lui avoir dit "Le plus tôt possible", mais il était trop tard maintenant...

C'est alors que je me mise sur mes quatre pattes, j'allais refaire nuit blanche ce soir, mais jusqu'à quand survivrais-je ? De mon flair aiguisé, je m'avançai vers l'odeur fade de notre ancienne escapade. Le jour était là, mais plus je pénétrai dans l'obscure ambiance du marécage, plus le temps se faisait aussi sombre qu'un nuage noir.

Une fois arrivée à destination, mes membres lâchèrent et je tombai de moi même dans un marre boueuse. Mon corps était froid, grisâtre par la saleté et mon pelage ne se voyait même plus sous cette masse marron qui m'engloutissait. Prise d'un soudain instinct de survis, je plantai avec mes griffes dans la terre solide et escaladai avec une difficulté surhumaine le mur du troue béant dans lequel j'avais atterri. Je crachai de la boue que j'avais avalée, et là m'écroulais sur le sol, incapable de bouger mes membres endoloris. D'un air désolé, je fis d'une voix faible :

- Je.. je vous en prie.. Ne me prenez pas.. Pas maintenant.. Pas alors que j'ai trouvé mon chemin.. Celui que vous m'aviez montré... Vous vous en souvenez n'est-ce pas... ? Je ne peux pas mourir maintenant... ?


Je m'évanouis jusqu'à ce que le froid de la nuit me réveille. Je n'étais toujours pas morte... Mais qu'avais-je froid, j'étais brulante et avec la boue sèche sur moi, j'étais méconnaissable par mon état détérioré. Des brins d'herbes dépassait même de ma tête, j'essayai de les chasser mais je me mise dans la cervelle qu'il fallait que je préserve mes forces au maximum, même si je n'en n'avais plus pour longtemps.

Pour ne pas sombrer dans la folie, je chantonnai le refrain d'un monstre de bipède qui congelait des glaces pour leurs progénitures. N'arrivant pas à avancer normalement, je me mise à ramper sur l'herbe et le sol humide du marécage. des ronces me griffaient maintenant le flanc, mes yeux commençaient à voir le paysage flouté et la brume n'arrangeait rien à cela.

Je pris un instant de réflexion, si cette jeune féline devait me retrouver, ce serait surement à l'endroit de notre rencontre, alors il ne fallait pas que je perde la trace. Simplement, je commençais à devenir aveugle, et mon flair n'avait plus aucune utilité. La nuit était là, plus grand chose était visible, mais par chance, je vis distingué, malgré le retard que j'avais, une silhouette de chat qui allait partir. Je me mise debout, lui disant d'attendre, ce qu'elle fit brusquement et lui dit d'une voix à peine audible :

- Maintenant.. On.. on ne rigole plus.. Écoute moi.. Suis le lac, et tu trouveras mon campement... Va voir mon mentor, il s'appelle Épine de Hérisson, dit lui que c'est Nuage Acide, son apprentie, qui l'envoie... Vasy... Dépêche toi, ou sinon, tu auras sur le poids ma mort jusqu'à la fin de tes jours.. Remarque, cela ne te fait peut être rien.. va..

Je lui fit mine de partir, mon corps arrivait à son heure, je me sentais mal, je fermai mes yeux.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage de Crème

avatar

Surnom : Cremy'
Âge : 8 lunes
Rang : Apprentie
Apprenti/Mentor : Éclat Pure
État de santé : Plutôt bien

Autres comptes : Patte de Velours
Prénom : Inès
Surnom du joueur : Cremy'
Âge : 16

Feuille du félin
Expérience :
5/150  (5/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Nuage Acide & Nuage de Crème Coïncidence ?   2013-11-02, 10:31

J'attendais depuis bien trop longtemps et au moment ou je fini par me décider à partir j'entendis une petite voix m'interpeler en me disant de m'arrêter. Elle me délivra ce message aussi faiblement que si c'étais son dernier souffle :
- Maintenant.. On.. on ne rigole plus.. Écoute moi.. Suis le lac, et tu trouveras mon campement... Va voir mon mentor, il s'appelle Épine de Hérisson, dit lui que c'est Nuage Acide, son apprentie, qui l'envoie... Va s'y... Dépêches toi, ou sinon, tu auras sur le poids ma mort jusqu'à la fin de tes jours.. Remarque, cela ne te fais peut-être rien... vas...
Prise d'une soudaine panique, je me mis à trembler de tout mes membres. Non ce n'est pas le moment, reprends toi Nuage de Crème ! Mais je ne pouvais pas arrêter cette crise d'angoisse. J'eu alors l'idée de me mordre, ce que je fis sans hésitation. A mon plus grand bonheur, cela marcha, mais mon épaule me faisait maintenant souffrir. Qu'importe, je filais maintenant ventre à terre, foulant de mes minuscules pattes la terre boueuse des marécages. Le ciel était de plus en plus sombre et la pluie arriverait bientôt. J'étais à bout de souffle quand je pu sentir précisément l'odeur du Clan de la Rivière. Mais il fallait que je continue, je ne pouvais pas la laissait une nouvelle fois, et grâce à plusieurs arguments convainquant je réussi à maintenir l'allure et même à l'accélérer. Je ne savais pas comment je devais convaincre Épine de Hérisson mais ce que je savais c'est qu'il fallait le faire vite. Peut-être même à se moment là, Nuage Acide était déjà morte. Non aucune pensées de ce genres devaient m'atteindre, elle était vivante, et je devais courir encore plus vite pour la sauvée de sa maladie. Je couru donc encore plus vite, ce qui m'arracha une plainte déchirante à cause de mon épaule blessée. J'arrivais enfin au alentour du camp, enfin c'est ce que je pensais car l'odeur de poisson se fit encore plus forte qu'à l'ordinaire. Je ralentis pour pouvoirs m'orienter grâce à mon odorat. Je décelais des pistes mais elles s'arrêtaient brusquement pour la pluparts. Les autres ne me menaient nul part. Quand soudain, la chance me sourie, je réussi enfin à déceler la piste qui menait à l'entrer du camp. Je le savais car les chats ayant pris ce chemin avaient laissés assez de traces sur leur passage pour former un creux dans le sol. Je suivis donc la marque en me forçant à courir le plus vite possible. Je vis bientôt l'entrée du camp. Avant d'avoir le temps d'hésiter, je m'engouffrais déjà dans le passage et ressortis quelques secondes après. Je m'assis en plein milieu du camp et chercha directement l'Antre du Guérisseur. Je reconnue l'odeur assez vite, une odeur douceâtre et puissante en même temps. Mais avant que je puisse poser une patte de plus, deux guerriers se tenaient déjà devant moi.
- Laissais moi...Nuage Acide...va...mourir...je dois...trouver Épine...Épine de Hérisson...
J'étais tellement essoufflée que je me demandais s'ils avaient compris ce que je venais de leur dire. Quand soudain un chat apparue, et c'était sans aucun doute le mentor de Nuage Acide.
- Dites au chef que je reviens très vite, quand à toi, il me regarda, dis moi ce qu'elle a et ou elle se trouve.  
Je lui dis tout les symptômes qu'avait l'apprentie et il finit par en déduire qu'elle avait le mal vert. Il prit donc de l'herbe à chat et nous partîmes tous deux sur le chemin menant aux marécages.

Je courais beaucoup moins vite que le guérisseur et mon épaule me ralentissait encore plus, mais je repensais aux mêmes argument que lors de mon allée. Je parvins donc, non sans difficultés, à suivre le chat. Le soleil se lèverait bientôt, et pour la première fois, je n'eu pas peur d'arriver en retard à mon camp, je n'eu pas peur non plus de dire ce que j'avais fais et pourquoi, parce que ce que j'étais en train de faire était bien. Je m'en voulais tellement de ne pas l'avoir secouru plus tôt. Mais le passé était le passé, et je devais vivre dans le présent sans regretter des actions que je ne pourrais jamais modifier.

Enfin nous arrivâmes aux marécages, la terre était toujours aussi boueuse et gorgée d'eau. Épine de Hérisson me laissa passer devant pour que je lui montre l'endroit de notre rencontre. En m'aidant de mon odorat, je parvint à retrouver Nuage Acide. Le guérisseur s'approcha d'elle et il commença à lui parler et à lui administrer des plantes permettants de la soigner.
Il me demanda alors si je pouvais l'aider à la ramener au camp. Je fis oui de la tête et nous repartîmes en sens inverse. Le long du voyage il me remercia, tout en parlant a son apprentie.

C'étais presque le matin et j'étais bientôt rentrée au camp. Cette nuit là, après avoir ramené Nuage Acide, son mentor m'avait donné un peu d'herbe à chats pour me remercier, plante que j'avais accepté avec plaisir. Mais je regretté de ne pas être restée avec Nuage Acide. Bien sûr, mon clan se serait demandé ou je serais passé mais surtout aucuns chats du Clan de la Rivière n'aurais voulu de ma présence. J'étais tombé sur un campagnol malchanceux et comme je n'étais pas partie chasser, j'ai donc pu le déguster tout en réfléchissant. J'étais assez heureuse car j'étais certaine que Nuage Acide allait s'en remettre, et j'espérais surtout qu'elle allait être contente que je lui ai apporté mon aide. Et j'étais aussi heureuse car Nuage de Grêle serait bientôt guérie. Elle reprendrait son entraînement et nous nous bagarrerions ensemble devant la tanière des apprenties. Je ne savais pas ce que j'allais dire à mon mentor ou à mon chef à propos de ma magnifique trouvaille. Je devrais leur dire la vérité mais je souhaitais surtout que la sanction ne soit pas trop élevée. Je ne dirais peut-être pas que ce remède venait d'un autre clan. Je dirais certainement qu'un chat domestique m'avait dit que de l'herbe se trouvait dans son jardin. Qu'importe ? J'inventerais sur le moment.

_________________



Soli', ses signas' et moi. Une grande histoire d'amour :3
Je suis un amour, fais moi confiance Est-il mort ? 
On ne juge pas quelqu'un sur sa couleur de peau, mais sur sa couleur de dragibus préférée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuage Acide & Nuage de Crème Coïncidence ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nuage Acide & Nuage de Crème Coïncidence ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patrouille. [PV : Nuage de Renarde, Nuage de Rêve et Folie des Hibiscus].
» Je suis Nuage de Nuit.
» Le tout premier entrainement de Nuage Indigo ! [pv Nuage Indogo x)]
» Premier entraînement de Nuage Agile [PV: Nuage Agile]
» Entraînement (Nuage d'horizon / Nuage de Miel) : chasse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» Guerre des Clans » Forum RPG  :: Corbeille :: RPG :: RPs Neutres-
Sauter vers: