forum lgdc
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Clan du Crépuscule: Prioritaire // Clan de l'Aurore: Prioritaire // Clan de l'Aube: Ouvert

Partagez | 
 

 Combat (Libre pour une personne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Perle d'Ouragan

avatar

Rang : Guerrière
Apprenti/Mentor : Nuage de Crème
État de santé : En pleine forme

Prénom : Marie
Surnom du joueur : Plumy

Feuille du félin
Expérience :
0/0  (0/0)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Combat (Libre pour une personne)   2012-12-31, 21:12

Perle d'Ouragan s'essouflait. Elle était censée vérifier les frontières du Clan mais tout au bout de celle-ci, un molosse tombé d'on ne siat où s'était jeté à sa poursuite. Ils courraient comme ça depuis pas mal de temps, et la guerrière cendrée sentait le souffle fétide du chien se rapprocher dangereusement. Tandis qu'elle se fatiguait, lui gagnait en espace, ce mince espace qui les séparaient et qui diminuait doucement mais sûrement.
La chatte grise vit un muret se dessiner dans l'ombre du soir. Ses pattes endoloris glissaient sur la neige et ne pourraient sans doute pas la faire sauter jusqu'en haut, mais mieux valait essayer que de combattre un chien féroce et en pleine forme ou continuer la course-poursuite que le molosse gagnerait haut la patte. Qui ne tente rien n'a rien, comme on dit. La guerrière accèlera considérablement, et, au devant de la pierre, banda les muscles et sauta. Elle sut d'avance que c'était perdu. Ses griffes glissèrent sur le roc, essayant vainement de trouver une prise, et elle retomba sur la neige, à la merci du chien.
Par un élan de courage, elle coucha les oreilles en arrière, fit le gros dos, gonfla son pelage autant qu'elle put et feula de toutes ses forces. Son adversaire grogna mais s'arrêta à une distance respectueuse. La guerrière lui sauta dessus en lui griffant au passage la truffe. Gémissant, le chien essaya de rouler pour lui faire lâcher prise, mais Perle d'Ouragan lui mordit sauvagement le cou avant de retomber à terre. Déjà il se relevait, et la chatte grise dut mettre tout son talent de combattante hors paire pour venir à bout du chien. Il s'enfuit alors, hurlant à la lune désormais levée. Le ciel s'assombrissait et Perle d'Ouragan, reprennant difficilement son souffle, se fit une idée de la distance qui lui restait à parcourir avant de retourner chez elle, dans un nid douillet avec une bonne proie encore chaude son le nez. Elle décida qu'il vaudrait mieux rester ici et, en guise de repas, se contenter de l'idée qu'elle avait eu de la chance d'être encore en vie.
Une étrange odeur assaya alors ses narines et elle devina la présence d'un chat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume de l'Aurore

avatar

Surnom : Aurou
Âge : 18 lunes
Rang : Guerrière
Apprenti/Mentor : Soleil Nuageux
État de santé : En pleine forme !

Autres comptes : //
Âge : 18
Humeur : La forme !

Feuille du félin
Expérience :
30/150  (30/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Combat (Libre pour une personne)   2013-01-01, 15:05

Combat
Perle d'Ouragan & Plume de l'Aurore


Je trottinais dans la foret, le cœur léger, j'avais distribué quelques tâches qui étaient nécessaire : créer des patrouille et envoyé des chats chasser pour avoir de quoi manger pour le clan entier ce soir, puis j'étais moi même partie faire de même et ramener mon petit cota de proies. Alors que j'étais au bord du cours d'eau concentré sur le gros poisson qui ne tarderais pas à passer sous ma patte et que j'éjecterais de l'eau un fumet désagréable me chatouille la truffes. Une odeur forte, pas aussi désagréable que celle du blaireau ou du renard, différentes, pas celle d'un animal sauvage, il se serrais débrouiller pour masquer correctement la sienne mais celle d'un grosse brute sans cervelle ; un chien. Je me précipita dans le ruisseau battant frénétiquement les pattes le plus vite possible, il fallait chasser cet intrus avant qu'il ne s'en prenne à un clan ou qu'il saccage une pouponnière, il pouvais également ramener une meute entière ce qui déplairais et agresserais au plus haut poins chaque être de cette forêt. Je priais le clan des étoile en passant par le clan du vent violant les limites d'un autre clan, pour qu'aucune patrouille ne me tombe dessus. Un lieutenant digne de ce nom se serrait comporté autrement. J'étais ainsi et j' avais assez ruminez suer mon comportement pour finalement m'accepter comme tel ce qui paraissais idiot -soit me se renier n'était pas habituel. Je me concentrait sur le rythme régulier de l'impactes de mes pattes contre le sol. J'arrivais enfin vers l'odeur qui me donnais presque la nausée, pas entonnant que les humains ne supporte pas cette odeur. Un relent de poils humides, viande en décomposition et poubelle, ce devait être un chien errant qui mangeait ce qui lui tombais sous la patte. Pour rien au monde je n’aurais aimé avoir cette odeur infecte dans ma tanière. L'animal laissa échapper un long glapissement qui se transforma en cri aigu, une plainte peut être. J’aperçus une masse grise qui avait du être la victime du chien galeux. Je resta immobile, mon poils blanc immaculé m'aidais à me fondre dans la neige, mais je ne me cachait pas, au contraire je restais bien visible attendant que le vent lui apporte ma présence. Le chat gris tourna sa tête vers moi et seulement après je m'approchais prudemment et doucement. Une fois arrivée de ce que j’estimais être assez près, à peu près quatre mètre d’écart nous séparais. Des gouttelettes circulaire écarlate tachais le manteau blanc d'hiver, ne sachant à qui il appartenait je la scruta pour pouvoir déterminer si c'était le sien.
Je voulut déclarer « Tu t'es fait bobo avec la grosse méchante bête ?» d'un ton ironique mais me ravisa à la dernière minute :

- Plume de l'Aurore, lieutenant du clan de la rivière. Sentant qu'elle n’appartenait pas au même clan mais me souciant quand même de sa personne je posa une questions par pure politesse. Tu as été blessée par le chien?

Je voulut l’assénez de questions à propos de la bête, si elle avait l'air de vivre avec une meute si elle allait revenir, si elle était en état de chasser et tuer des chats de cette foret. Mais je m’abstins et resta silencieuse attendant patiemment sa réponse. Pour seule consolation je me lécha la patte les yeux rivé sur l'inconnue

_________________





Autres signa':
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perle d'Ouragan

avatar

Rang : Guerrière
Apprenti/Mentor : Nuage de Crème
État de santé : En pleine forme

Prénom : Marie
Surnom du joueur : Plumy

Feuille du félin
Expérience :
0/0  (0/0)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Combat (Libre pour une personne)   2013-01-01, 16:17

- Plume de l'Aurore, lieutenant du clan de la rivière. Tu as été blessée par le chien?

Perle d'Ouragan fut frappée par la politesse d'une guerrière ennemie. Bien qu'elle fut lieutenante, donc plus sage que d'autres, elle aurait put la réduire en chair à corbeau. La femelle immaculée se lécha la patte, ses yeux fixant les siens. La guerrière cendrée hésita à lui sauter dessus, mais qu'obtiendrait-elle, si ce n'est quelques blessures de plus, et cela n'en valait pas la peine. Elle se redressa, et avec le peu de dignité qui lui restait, répondit calmement:

- Perle d'Ouragan, du Clan du Vent. Elle se demandait pourquoi cette chatte ce trouvait si loin de chez elle, mais vu que le territoire était en Terres Libres, elle ne pouvait rien dire, bien qu'elle eu sûrement traversé son territoire à elle. Se rappelant la question de la lieutenante, elle réfléchit un instant avant d'expliquer. J'était en train de vérifier nos frontières, quand ce maudit toutou est apparut et s'est lancé à ma poursuite. En tant que guerrière du Vent, elle n'osa pas dire qu'il l'avait rattrapée, bien que cela fut évident. Il m'a bien amochée, mais ça va.

Elle fit quelques pas pour montrer sa validité, mais elle se doutait bien que la femelle blanche n'allait pas la laisser partir comme ça. Elle n'avait aucune autre possibilité que d'attendre la réaction de Plume de l'Aurore. Elle sentait en elle une grande noblesse d'âme mais aussi de la férocité. Si un combat s'engagait, vu sa fatigue et ses blessures, elle n'avait pas la moindre chance. S'enfuire montrerais qu'elle était lâche, et elle préfèrerait perdre bêtement un combat que de s'enfuire devant l'ennemi. Elle combattrait jusqu'à sa mort, s'il le fallait. Mais malgré ses décision, quelque chose chez la lieutenante lui disait qu'elle n'allait pas devoir mourire. Combattre, peut être. Mais pas mourire. Ce qui rassura Perle d'Ouragan. Si elle était bonne guerrière, elle savait reconnaître lorsqu'elle avait perdu d'avance. Alors elle s'assit, se lécha le pitrail et attendit.

[Désolé, que du blabla mal écrit...]

_________________




Mille fois merci à Goutte de Pluie pour cette oeuvre magnifique!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume de l'Aurore

avatar

Surnom : Aurou
Âge : 18 lunes
Rang : Guerrière
Apprenti/Mentor : Soleil Nuageux
État de santé : En pleine forme !

Autres comptes : //
Âge : 18
Humeur : La forme !

Feuille du félin
Expérience :
30/150  (30/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Combat (Libre pour une personne)   2013-01-01, 20:26

Combat
Perle d'Ouragan & Plume de l'Aurore




La guerrière afficha une mine impressionné qu'elle balaya, aussitôt remplacé par un visage impénétrable puis une certaine noblesse.

- Perle d'Ouragan, du Clan du Vent. Dit- elle presque fière.

Après un moment de réflexion elle reprit :

- J'étais en train de vérifier nos frontières, quand ce maudit toutou est apparut et s'est lancé à ma poursuite. Il m'a bien amochée, mais ça va.

Je posa ma patte sur le sol enneigé et hocha lentement la tête.
Je crois bien qu'elle pesait le pour et le contre de la manière de réagir face à moi. Je fut bien heureuse que ce soit elle qui ait fait la patrouille et qu’elle ne m’aie pas aperçue sur le territoire ennemi, je ne devais pas aggraver mon tort en m'attaquant à elle, si elle déclenchait un combat je ferait en sorte d'éviter ses coups sans la toucher. Il était assez logique que le chemin le plus court était de traverser leur territoire, je ferait donc attention en revenant à bien le contourner. Elle pourrait sentir des effluves du clan de la rivière si elle repassais par le chemin que j'avais emprunter. J’invoquai encore une fois le clan des étoiles pour que tout cela ne se termine pas mal

- J’espère que tu te rétablira vite, tu as réussie à le faire fuir... Toute seule ?


Je faillit grimacer, plus vite elle se rétablirais plus vite elle deviendra un ennemis valide mais pour le moment je la voyais comme un chat courageux digne de son clan, différent de moi en tout cas.
Elle s’avança vers moi, pour prouver ses paroles, je ne recula pas. La guerrière se mit à se lécher le poitrail, peut être pour chasser son... Impatience? Après une hésitation je décidait de laisser se déverser peu à peu le flot de questions qui m'assénais.

- Je suis confuse si cela parait mal placée mais j'aimerais bien que tu m'en dise un peu plus sur cet animal, ce n’est pas un interrogatoire -rassure toi- mais pour assurer la sécurité de chacun des chats de mon clan j'aimerais être bien renseignée.

Un long discourt courtois pour lui demander des petites choses toutes simple. Je faisais des détours, tournais autour du pot pour essayer d'arriver à quelques chose de concret. Mes épaules s’affaissèrent, tant de mots délicats, de manières qui ne reflétaient pas le moins du monde mon caractère. J'avais bien appris à évoluée en me confiant à des membres du clan, cela m'avais fait avancer. Le petit bourgeon fermé que j'étais s'était épanoui et une fleur, mais cependant la fleur n'était pas dans toutes sa splendeur, elle n’irradiais pas de beauté, ses pétales n'était pas complètement développer, encore un peu recourbé et froissé, je m’imaginais parfaitement sous l’apparence d'une plante des champs, un ridicule pissenlit peut être. Mais cela n'était pas pire qu'avant, oui j'avais été invivable et des petits éclats de mon ancien moi resurgissaient parfois du gouffre ou j'avais tenté de les enfermer à jamais. Puis me rappelant que j’avais décidée d’arrêter de m'enfermer dans mon monde je leva la tête vers mon interlocutrice, mon regard avait dû se perdre dans les songes. Que penserait-elle d'un lieutenante distraite ? Elle aurait pu aisément me dépecer quand je divaguait à mes pensées folles. Je secouais la tête d'un geste imperceptible pour m’éclaircir les idée et dardait mon regard sur elle.

- Peut être la taille, si il pouvais être en meute ou des information de la même catégorie. Dis-je pour l’aiguillonner sur ce que je voulais entendre



[J'aime bien la manière dont tu écris, les descriptions qui te paraissent inutiles sont importantes pour le rp! Regarde moi, je n'arrête pas de faire du "blabla" et ça me va parfaitement ;D]

_________________





Autres signa':
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perle d'Ouragan

avatar

Rang : Guerrière
Apprenti/Mentor : Nuage de Crème
État de santé : En pleine forme

Prénom : Marie
Surnom du joueur : Plumy

Feuille du félin
Expérience :
0/0  (0/0)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Combat (Libre pour une personne)   2013-01-01, 21:12

- J’espère que tu te rétablira vite, tu as réussie à le faire fuir... Toute seule ?

Ces paroles auraient puent choquer Perle d'Ouragan si elle ne s'était pas mise dans cette situation quelque peu délicate. Oui, elle l'avait fait fuir seule. Cela pouvait se comprendre aisément; les membres du Clan du Vent étaient réputés pour leur agilité et leur rapidité, pas tellement pour leur capacités en combat. Mais la lieutenante reprit très vite:

- Je suis confuse si cela parait mal placée mais j'aimerais bien que tu m'en dise un peu plus sur cet animal, ce n’est pas un interrogatoire -rassure toi- mais pour assurer la sécurité de chacun des chats de mon clan j'aimerais être bien renseignée.


Des paroles lourdes de sens et ditent d'une façon polie pour quelqu'un d'un Clan rival, mais la guerrière cendrée voyait bien que la femelle blanche n'avait pas ouvert son coeur en disant cela. Il manquait quelque chose. Avait-elle peur de dire ce qu'elle pensait réellement? Les épaules de Plume de l'Aurore s'affaissèrent et elle sembla se plonger dans ses pensées. Perle d'Ouragan aussi s'enferma dans le silence. Cette lieutenante n'était pas indiscrète mais elle cachait une petite chose, si infîme fut elle, cela troublait un peu la guerrière du Vent. Dressée devant une noble guerrière de la Rivière, tachée de sang, la fourrure en bataille, elle avait l'air d'une chatonne écervelée qui avait fait une bétise devant sa mère qui réflechissait à une punition. Elle frissonna. Qu'est-ce qui lui prennait de penser de telles choses? Elle était une valereuse guerrière, elle aussi, et elle pouvait tout à fait faire face à Plume de l'Aurore. Toutefois, un combat pouvait aboutir à une guerre entre Clan, ce que Lune Etoilée ne voudrait certainement pas. Bien que la femelle eu sûrement prit le chemin le plus court pour parvenir à cet endroit -en plein territoire du Clan du Vent-, Perle d'Ouragan ne lui en voulait pas. Et si c'était pour... la sauver qu'elle était venue ici? Après tout, le chien qui l'avait poursuivit était partit d'un coin proche de ses terres. Mais soudain, elle se rendit compte qu'elle était devant elle. Si elle avait vraiment voulu son malheur, elle l'aurait massacrée sur place, pendant qu'elle rêvait. Elle s'ébroua et son attention se reporta sur Plume de l'Aurore. Elle aussi semblait refaire surface et la regardait. Elle finit pour ouvrire la bouche.

- Peut être la taille, si il pouvais être en meute ou des information de la même catégorie.

C'était donc ça. Cette petite chose si insignifiante qu'elle n'avait même pas décelé dans le regard de la lieutenante. Elle répondit faiblement:

- Trop grand pour être un chien de bipède... Mais il ne portait pas d'autres odeurs sur lui... Grand, oui, pas mauvais combattant, mais je ne pense vraiment pas qu'il vit près d'ici et encore moins avec d'autres imbéciles de son espèce, finit-elle avec plus d'assurance.

Elle disait vrai. C'était ce qu'elle pensait vraiment. A quoi bon mentir? Mais à son tour de poser des questions. Si cette chatte couleur neige avait vraiment eu de bonnes intentions, pourquoi? Après tout, c'était une guerrière ennemie, elle aurait pu être ravie d'avoir une adversaire en moins. Perle d'Ouragan fronça les sourcils, l'air songeur. Non, c'était vraiment très étrange. Mais ces bons sentiments auraient put la sauver, si elle n'avait pas été de taille face au chien.
La nuit était vraiment tombée à présent. Les pensées de la guerrière s'étiraient à présent vers un nid douillet pour dormir et un bonne souris. Derrière ce muret, elle pourrait peut être s'endormir tranquil, après une petite partie de chasse. Mais la politesse de son interlocutrice devait être récompensée.

- Je voudrais te demander... Pourquoi es-tu venue ici?

C'était une simple question, il n'y avait aucun mépris ni méfiance dans son ton. Le chemin que mettrait Plume de l'Aurore à rentrer serait très, très long.

- Rentrer à cette heure tardive serait dangereux pour toi comme pour moi, et une patrouille va sans doute passer très bientôt; pourquoi ne pas dormir ici?

Perle d'Ouragan savait qu'elle n'aurait pas dut dire ça; aussi coucha-t-elle les oreilles et baissa-t-elle la queue, signe de honte. Si la patrouille vennait par ici et qu'elle découvrait ce qu'elle avait fait, c'était l'exil. Mais le mal était fait. Et si personne n'en saurait rien, elle aurait aidée un guerrière et c'était tout. Elle attendit avec appréhension la réponse de la lieutenante blanche.



[Merci beaucoup! Toi aussi tu écrit super bien :) J'ai essayé de faire un peu plsu long cette fois...]

_________________




Mille fois merci à Goutte de Pluie pour cette oeuvre magnifique!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume de l'Aurore

avatar

Surnom : Aurou
Âge : 18 lunes
Rang : Guerrière
Apprenti/Mentor : Soleil Nuageux
État de santé : En pleine forme !

Autres comptes : //
Âge : 18
Humeur : La forme !

Feuille du félin
Expérience :
30/150  (30/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Combat (Libre pour une personne)   2013-01-02, 16:41

Combat
Perle d'Ouragan & Plume de l'Aurore

La chatte grise me répondit d'une voie éteinte:

- Trop grand pour être un chien de bipède... Mais il ne portait pas d'autres odeurs sur lui... Grand, oui, pas mauvais combattant, mais je ne pense vraiment pas qu'il vit près d'ici et encore moins avec d'autres imbéciles de son espèce

Son regard n'était pas fuyant, elle n'était pas tendue au plus haut, j'en déduit qu'elle ne me mentait pas. Elle aurait pu vouloir tromper le camp ennemis pour nous exterminer mais que ferait la forêt sans ses quatres clans :cela la mènerait à sa perte .

- Je voudrais te demander... Pourquoi es-tu venue ici?

Mes oreilles se dressèrent, je les agita pour chasser l’embarra qui me rongeais. Je ne jouais pas au super héros, bien au contraire.

- Rentrer à cette heure tardive serait dangereux pour toi comme pour moi, et une patrouille va sans doute passer très bientôt; pourquoi ne pas dormir ici?

Je pris d’abord cette questions pour une invitation à me faire égorger la nuit. Que ferait le clan sans moi ? Enfin je les savait capable de se débrouiller sans ma personne mais ils s’inquiéteraient et se demanderais où j'étais passée. De plus une patrouille qui surprend un chat du camps ennemis, non un lieutenant du camp ennemis en train de somnoler dans les terres libres... Je secouais la tête pour marquer ma désapprobation. Mais elle avait raison je n'avais pas envie de me promener au milieu des blaireaux, je serais arrivée dans le camp au trois quart de la nuit alors qu'ici... Je balaya le sol de ma queue, la neige sous mes pattes avait fondue et s’était transformée en gouttes qui accrochaient mon pelage.
Je préférais quand même me mettre à l’abri pour dormir. Mais elle, elle repartirait dans son clan, aucune raison ne l’attachais à dormir au froid. J'ignorais ses oreilles plaquée contre son crâne et sa queue basse :

- Je ne pense pas pouvoir me permettre de dormir ici, mais rentrer ne serait pas non plus très sage. J'évitais astucieusement sa première question. Tu dois rentrer dans ton camp et retrouver les tiens. J'hésitais à faire confiance à quelqu'un qui connaîtrait ma position.. Je ne sais pas où se trouve ton camp mais si il est enfoncé dans la foret et loin j’accepte.

J'étais toujours partagée mais je me dis que je n'avais pas le choix ainsi j'étais bien obligée de faire ainsi.
Je m'avança précautionneusement pour ne pas l’effrayer, la dépassa et essaya de confectionner une tanière chaude. J’aperçus un buisson presque dénudé, quelques feuilles pendaient au fines branchettes et s’accrochaient désespérément à leur source de vie. J'enlevais la neige que j'écartais sur le côté avec mes pattes et arrachait les feuilles, qui étaient en fait mortes mais restée en contact avec le buisson, pour les déposer sur la terre nue. La tanière improvisée manquais singulièrement de chaleur, et de feuille ou mousse qui tiendrais chaud. Ayant trouvé un coin ou me nicher cette nuit, je revins vers elle :

- Il y a un coin qu'on peu utiliser, il faudra que tu m'aide si on dort ensembles et que tu me fasse confiance et inversement.

Me rendant compte, que c'était elle qui avait proposé de dormir ici et que je lui avait habillement piqué la place je voulut m'excuser. Mais ne fit rien, en tant que lieutenant un grade plus haut que le siens je ne pouvais me permettre de me soumettre. L'habitude de tout diriger avait pris le dessus.


_________________





Autres signa':
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perle d'Ouragan

avatar

Rang : Guerrière
Apprenti/Mentor : Nuage de Crème
État de santé : En pleine forme

Prénom : Marie
Surnom du joueur : Plumy

Feuille du félin
Expérience :
0/0  (0/0)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Combat (Libre pour une personne)   2013-01-02, 17:35

Plume de l'Aurore réfléchit, ce qui ne surprit pas Perle d'Ouragan. Elle finit par répondre:

- Je ne pense pas pouvoir me permettre de dormir ici, mais rentrer ne serait pas non plus très sage. Tu dois rentrer dans ton camp et retrouver les tiens. Serait-elle en train de la chasser? De plus, si elle suivait son odeur, elle connaîtrait l'endroit exact de son camps. Je ne sais pas où se trouve ton camp mais si il est enfoncé dans la foret et loin j’accepte.

Cette dernière phrase rassura la guerrière. Désormais, elle ne pouvait plus laisser la lieutenante partir, mais d'un autre côté, elle se montrait courtoise et bienveillante envers un Clan voisin, ce qui n'était pas mauvais pour elle. Et la femelle blanche n'était pas du tout quelqu'un de désagréable. Elle passa lentement devant elle, comme par peur de perdre sa confiance qui naissait doucement, et s'approcha d'un buisson sans vie, laissant pendre tristement ses dernières feuilles, à bout de force, détruit par la mauvaise saison. Perle d'Ouragan savait bien qu'il renaîtrait dès que le soleil aurait daigné d'apparaître, rendant la vie à la terre et toutes les espèces végétales avec elle. Elle se secoua. Le printemps était encore loin. Plume de l'Aurore était en train d'arracher ces dernières feuilles, se faisant un tapis peu confortable mais sec, puisqu'elle avait aussi enlevé la neige qui couvait le sol. La guerrière du Vent se dit que c'était elle qui aurait dut faire tout ça, au lieu de rêvasser, mais la lieutenante revenait près d'elle.

- Il y a un coin qu'on peu utiliser, il faudra que tu m'aide si on dort ensembles et que tu me fasse confiance et inversement.

La chatte cendrée perçu une certaine gêne chez Plume de l'Aurore, qui demeura de marbre. En tant que lieutenante, bien qu'elle fut loin de chez elle, quoi de plus normale que de donner -d'une certaine façon en tout cas- des ordres? Son rang élevé lui permettait plus de choses. Perle d'Ouragan enviait autant que haîssait ce poste. Des privilèges autant que des obligations, et la guerrière aimait être libre. Ce n'était pas en devenant une réspectée lieutenante qu'on pouvait se permettre des libertés. La lieutenante de la Rivière, bien qu'éloignée, devait penser à son Clan, là-bas, et être un peu honteuse. Mais une nuit?...

- Je pense pouvoir te faire confiance. Elle plissa les yeux, cherchant une trace de méfiance chez l'autre. A toi de me faire confiance.

Elle jetta un regard au pauvre nid de feuilles.

- Installe-toi, je vais chasser.

Préciser ce qu'elle allait faire était censé rassurer la femelle immaculée; lui dire seulement "je revient" lui aurait fait penser qu'elle allait chercher son Clan pour la faire prisonnière. Elle savait que chasser pour un autre Clan était un comble, mais si elle n'en prennait qu'une, elle pourrait très bien dire qu'elle avait tout mangé. Ou que l'autre moitié aurait été jettée si elle ne l'avait pas donné.
Tapis dans les brousailles, Perle d'Ouragan huma l'air froid de la nuit. La neige sous elle accentuait son manque de chaleur mais elle s'empêcha de frissonner, sachant qu'elle pourrait perdre son dîner. Après quelques instants immobiles, un lapin attira son attention. Elle bandit les muscles, prête à bondir. Le rongeur passa à trois queue de souris d'elle. Elle sauta. Un coup de patte suffit à tuer l'animal. Elle le pris dans sa gueule, l'odeur de sang encore chaud lui mettant l'eau à la bouche. Mais elle rentra à son camps improvisé. La guerrière s'agitait; la cendrée s'approcha rapidement et lâcha le lapin devant elle.

-Prend la moitié, je mangerais après.

Son ton était emprunt du peu de chaleur qu'elle avait essayé de mettre dans ces paroles. Elle s'assis à une longueur de queue de renard pour monter la garde et leva les yeux vers le ciel froid, cherchant les étoiles des yeux.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume de l'Aurore

avatar

Surnom : Aurou
Âge : 18 lunes
Rang : Guerrière
Apprenti/Mentor : Soleil Nuageux
État de santé : En pleine forme !

Autres comptes : //
Âge : 18
Humeur : La forme !

Feuille du félin
Expérience :
30/150  (30/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Combat (Libre pour une personne)   2013-01-02, 21:37

Combat
Perle d'Ouragan & Plume de l'Aurore


J'attendis assez tendue elle aurait pu détourner son regard et déclarer qu'elle ne voulais pour rien au monde me faire confiance moi un ennemie. Elle aurait pu partir et notre rencontre se serait terminée ainsi. Mais elle fit autrement :

- Je pense pouvoir te faire confiance. A toi de me faire confiance.


Je me détendis, étrangement j'étais attendrie. Je ne me comprenais décidément pas. J'avais l'impression d'être veille et rabougrie face à une guerrière pleine d'énergie. Je n'étais pourtant pas prête de rejoindre les ancien, peut être avait-je vieillit intérieurement plus vite avec les responsabilités. Elle fit mine e se détourner et dit :

- Installe-toi, je vais chasser.

Je m'approchais de l'endroit que j'avais tenté d'aménager. Il serait difficile de trouver le nécessaire, j'avais repérer un houx, mais il n'était pas question de m'allonger sur ces feuille piquante, je chercha désespérément un autre arbre qui aurait encore des feuilles mais il n'y en avait pas, à moins que je veuille m'amuser à ramasser une à une les aiguilles de sapin. J'optais finalement pour e houx, cueillait des feuille, -sans les fruits car ils étaient toxique et je ne voulais pas m’asseoir sur des fruit qui éclaterais sous moi et répandrait leurs jus visqueux sur mon pelage- et installais les piquant côté sol nous ne serions ainsi pas exposé aux partie qui piquaient. Tout ce petit travail me pris du temps, je remarqua à peine la chatte cendré revenir, son butin de chasse dans la gueule. Elle déposa l'animal devant moi, un lapin qui était beau pour la saison actuelle.

-Prend la moitié, je mangerais après.

Je la remerciait d'un regard puis d'un hochement de tête. Je sortais une griffe traçais un trait discret pour partager le gibier puis décréta quel était le plus gros bout et mangeai le plus petit, une fois ma part mangé, ou plutôt dévoré, je poussa du bout de la patte le reste du repas vers elle.

- Merci, j'ai essayé d'aménager quelques chose de convenable.


Cette fois, mes parle était des plus sincère, cela faisait longtemps que je n'avais pas chassé pour me nourrir ou nourri le clan, se faire servir sans fournir aucun effort ne m'était jamais arriver – sauf étant chaton. Pendant qu'elle dévorait le lapin je me dirigea vers là on l'on dormirais et regretta immédiatement ma tanière avec les autres chats, au chaud et à l’abri du vent. Je me coucha et me réjoui de constater que les feuille de houx n'étaient pas désagréable et offrait un mince matelas convenable. J’enroulai ma queue autour de mes pattes et effleurais de celle ci mon flan attendant patiemment la venue de Perle d'Ouragan. Si le buisson ne nous protégeais parfaitement j'étais contente que son emplacement nous cache un minimum.


[Tu peux les faire dormir si tu veux, Plume de l'Aurore ne refusera pas que Perle D’ouragan se colle à elle pour créer de la chaleur. Sinon le gros méchant chien peux revenir à l'assaut... À toi de voir!]

_________________





Autres signa':
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perle d'Ouragan

avatar

Rang : Guerrière
Apprenti/Mentor : Nuage de Crème
État de santé : En pleine forme

Prénom : Marie
Surnom du joueur : Plumy

Feuille du félin
Expérience :
0/0  (0/0)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Combat (Libre pour une personne)   2013-01-03, 13:50

Plume de l'Aurore remercia d'un regard la guerrière grise. Perle d'Ouragan entendit plutôt que vit sa camarade -ne l'était-elle pas, en cette nuit, sans autre compagnie que le froid?- manger le lapin.

- Merci, j'ai essayé d'aménager quelques chose de convenable.

La guerrière balaya d'un regard la tanière improvisée et vit qu'elle avait rajouté des feuilles de houx, toutes retournées. Retourant à son lapin, elle enfonca ses crocs dedant et commença à le dépecer. Il était plus qu'étrange de manger au clair de lune, loin de son camps, aux côtés d'une lieutenante rivale mais plus douce que la caresse de l'aube. Après une rapide toilette, la femelle cendrée s'étira et rejoingnit à pas de loup l'endroit ou Plume de l'Aurore était pelotennée, sa queue touffue lui couvrant les pattes. Perle d'Ouragan hésita un instant, puis s'allongea si près d'elle que leur fourrures ne firent qu'une. Elle sentit la chatte blanche trésaillir mais répondre à cette douce pression. Très vite, la chaleur de la lieutenante fit cesser les frissonnement de la guerrière du Vent. Le tapis de houx n'était pas si piquant, en fin de compte. Même assez douillet. Se rendant compte du geste de la femelle de la Rivière, elle murmura:

- Ca a du te demander beaucoup d'effort. Merci.

Elle se fichait de savoir si elle avait comprit de quoi elle parlait, et elle enfonca son museau dans ses pattes. Les buisson l'empêchait de voir les étoiles, ce qui lui enleva un poid dans le ventre. On ne pourrait pas les repérer facilement. La respiration de Plume de l'Aurore se fit plus régulière, plus lente. Perle d'Ouragan et déduit qu'elle s'était endormie. Elle ferma les yeux et s'envola à son tour vers le monde des rêves.

Ce fut l'aube qui la réveilla. Encore très endormie, et soucieuse de na pas réveiller sa compagne, elle ne se leva pas et se contenta de bailler longuement. Quelque chose clochait. On n'était pas encore à l'aube. Elle ne pouvait s'être réveillée toute seule. Elle était trop fatiguée pour cela. Elle leva la tête et dressa les oreilles, tout sens en alerte. Si elle faisait lever Plume de l'Aurore sans raison, elle serait fâchée. Autant connaître la raison de ce qui clochait. Elle huma l'air, ne découvrant que l'odeur de la veille du chien et du lapin. Celle du chien était étrangement plus forte que celle du lapin. Et elle s'intensifiait. Elle se mis brusquement sur ses pattes et secoua la lieutenante de la patte, sans mot dire. Il revenait. Seul, d'après son fumet arrogant et putride, mais en colère. Perle d'Ouragan évalua leurs chances de gagner. Elles étaient deux contre un, et avaient assez récupéré pour combattre. C'est alors qu'elle vit le chien. Encore qu'un gros point à l'horizon, mais il allait vite. Elle sentait la femelle immaculée bouger derrière elle. Une nouvelle bataille allait s'engager. Cette fois, il ne faudrait pas seulement le faire fuir, mais le tuer.

[ J'ai combiné tes deux idées ;) Pour le combat, tu peut aussi faire combattre Ouragan, façon réaliste, pas qu'elle gagne après deux coups de pattes... Enfin, fait vaincre Plume de l'Aurore, elle est plus forte que moi! ]

_________________




Mille fois merci à Goutte de Pluie pour cette oeuvre magnifique!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume de l'Aurore

avatar

Surnom : Aurou
Âge : 18 lunes
Rang : Guerrière
Apprenti/Mentor : Soleil Nuageux
État de santé : En pleine forme !

Autres comptes : //
Âge : 18
Humeur : La forme !

Feuille du félin
Expérience :
30/150  (30/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Combat (Libre pour une personne)   2013-01-06, 18:15

Combat
Perle d'Ouragan & Plume de l'Aurore


Je sentis une douce fourrure se placer contre la mienne, je réprima un frisson, la fourrure d'une guerrière ennemie. Mais cette idée fut immédiatement remplacée par des reproches puis une idée toute simple : "Je suis presque son amie, si je dors dans la me litière c'est que je lui fait confiance et inversement." Je sentis alors un grand soulagement, comme si une forte pression venais de s'enlever de mon corps, et une bouffée de bonheur, l’asociale que j'étais, pouvais, oui était capable de se faire des amis, même mal choisi, appartenant à un autre camp, c'était déjà ça. Je me blottie plus près d'elle, ne craignant maintenant rien. J'entendis un murmure, - avait-elle peur de me réveiller ? -

- Ça a du te demander beaucoup d'effort. Merci.


Je cru comprendre que son compliment parlais de la litière. Je sombra dans un sommeil remplit d'étoiles, de nuit profonde, bleue et peuplé de tendre chattes cendrées. Je fut réveillée par l'aube, peut être une veille habitude, mais je resta couché les paupière clause.
Je sentis une légère pression s’exercer sur mon épaule, je sauta sur mes pattes, elle ne m'aurais pas réveiller sans une bonne raison. Je considéra l'ai inquiet de la chatte et planta mon regard vers l'horizon, vers la direction ou elle regardait. Une tacha brune arrivait, plus rapide qu'un chat et plus massif, au fumet qui s'élevait dans l'air c'était le chien d'hier. Je sentit mon cœur se serrer, il fallait le stopper, l'avenir de chacun en dépendais.

- Il sait que nous somme là ?

Je regretta immédiatement ma question, il sentais notre odeur comme nous sentions la sienne.

- Oublie ce que j'ai dit, c'est idiot, il faut essayer de le surprendre, peut être en nous plaçant à deux endroits différent ou en l’appâtant.

J’indiquais le buisson de houx de la patte,

- Tu te cache ici, je reste au milieu du chemin, il sera occupé par moi seule, fou de rage que je m'offre à ses crocs, nous nous engagerons dans la bataille et tu viendra m'aider à mettre fin à ses jours, cela te convient-il ?

Je la vit se déplacer mais n'entendis aucune réponse, trop préoccupée à réfléchir à une allure folle. Je me planta au milieu du terrains et attendis. Je ferma les yeux pour m'aider à me concentrer, m'imaginant différentes tactique de le tuer . Quand je pu entendre au loin ses pattes marteler le sol j'ouvris les yeux et lui lança un regard de mort. Arrivé à ma hauteur il ne fit pas attention à la deuxième odeur de Perle D’ouragan qui flottais dans l'air. Il voulut m’asséner un coup de patte, se disant sûrement que je ne bougerais pas. Au contraire j'évitais son coup à avec une subtilité inattendue, je baissa l'échine et le mordis à la patte qui aurait dû m’assommer. Fou de rage de s'être fait mordre et d'avoir raté son coup il sauta sur moi, me prenant au dépourvue. Je déplaça mon corps félin sur le côté et faillit laisser ma patte arrière gauche sous son énorme carcasse. Il tenta encore une fois un coup de patte, au même moment je vit la guerrière cendré se jeter sur la bête. En regardant Perle d’Ouragan atterrir sur le molosse j'avais reportée mon attention sur elle, de se fait il m'avait atteint au visage, des trait vermeil me striaient les babines, l’oreille, le museau et frôlaient mon œil. Je fut heureuse de m'en tirer à si bon compte, un peu au dessus et je perdais la vu du coté gauche. Je ne fit pas attention à ce que fit le guerrière du clan du vent mais apparemment elle avait elle aussi été blessée, car il avait tournée sa tête massive vers elle, une colère sourde s'emparait de plus en plus de lui, j'avais peur que cela décuple ses forces, l'important était que nous soyons deux contre lui. Je lui mordit l'épaule et le goût de son sang envahi ma gueule, il laissa échapper un gémissement. Son sang avait un goût métallique et âcre, je fut dégoutté d'y avoir goutté mais ne stoppais pas pour autant mon offensive. Il tourna cette fois sa tête vers moi, de la bave écumais au commissures des ses babines, ses yeux étincelais de rage. Je lui rendis la blessure qu'il m'avait faite et lui griffais généreusement le visage. Je crois que la chatte cendré lui mordis un endroit sensible car il jappa un rugissent rauque, j'en profitais pour me jeter sur ses pattes et le déstabiliser. Ses pattes cédèrent sous lui et il s'écroula par terre les jarrets sanguinolent. La poussière qu'avait soulevé son écroulement témoignait de son épuisement. Il gémit, ces derniers instants étant arrivé je mis fin à sa douleur. L'adrénaline versé dans mon sang ne s'était pas dissipée, mon cœur battais fort et retentissais à mes oreilles. Je sentis des brûlures au niveau des mes blessures, le sang qui se déversais de mes plaies s’égarait dans ma fourrure et la tachais. J'allais devoir justifier ceci, mon absence et l'odeur du clan du vent qui s’accrochait à moi. Je lança un regard à la guerrière

- Pas encore morte ?


Dit-je avec une pointe d'amusement.

- Je crois que je te doit maintenant la vie. Si elle ne s'était pas jeté sur l'animal il m’aurais mis en pièce. Merci.

Je la regarda, pleine de gratitude. Peut être que l'on devrait se quitter bientôt mais je n'arriverais plus à en faire mon ennemie, aux grandes batailles que ferait-je quand je la croiserait ?

- Je dirais à mon clan que je suivais la piste d'un chien, que je l'ai tué avec la grande aide du clan du vent.

Dit-je comme pour essayer de donner un argument valable de ma disparation. Peut être que cela resserrerais les liens entre le clan de la rivière et celui du vent.



_________________





Autres signa':
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perle d'Ouragan

avatar

Rang : Guerrière
Apprenti/Mentor : Nuage de Crème
État de santé : En pleine forme

Prénom : Marie
Surnom du joueur : Plumy

Feuille du félin
Expérience :
0/0  (0/0)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Combat (Libre pour une personne)   2013-01-16, 15:47

Plume de l'Aurore lâcha un flot de parole à Perle d'Ouragan, mais elle ne put les entendre, ou les identifier. Elle était concentrée vers le point grandissant de leur adversaire qui approchait vite - trop vite. Pourtant, ses dernières phrases obtinretn une attention nécessaire de la part de la femelle cendrée.

- Tu te cache ici, je reste au milieu du chemin, il sera occupé par moi seule, fou de rage que je m'offre à ses crocs, nous nous engagerons dans la bataille et tu viendra m'aider à mettre fin à ses jours, cela te convient-il ?

La guerrière n'aimait pas l'idée d'aller se cacher pendant que sa camarade se fesait massacrer, mais elle devait lui faire confiance. Elle avait plus d'expérience qu'elle. Et elle avait confiance. Assez pour aller à l'endroit voulu. Perle d'Ouragan jeta un regard chargé d'appréhension vers la lieutenante; elle semblait calme mais elle savait que la nérvosité devait bouillir en elle. Le molosse fut bientôt là. Lorsque, planté devant la chatte blanche, il donna un coup de patte digne du grizzly en plein vers elle, la guerrière du Vent ferma les yeux. Mais sa féroce dignité pris le dessus et elle les rouvrit juste à temps pour voir Plume de l'Aurore esquiver avec une rapidité déconcertante - pour un membre de la Rivière. La suite du combat se déroula très vite; la chatte mordit férocement la patte du chien, qui, fou de rage, bondit sur elle. Pelre d'Ouragan n'y tint plus. Elle s'élanca et sauta sur le chien, occupé à essayer d'assommer la lieutenante. A présent, tout n'était que sang et douleur. Elle planta ses griffes avant dans les épaules massives du chien et chercha à mordre son coup. En entendant le cri de douleur de Plume de l'Aurore, elle céda à la rage à son tour, griffant et mordant chaque parcelle du corps qu'elle pouvait atteindre. Le sang jaillit et son goût affreux se répondit dans la gueule de la guerrière, qui cracha tant l'odeur était infecte. Cet instant d'inattention lui valut la morsure accérée du molosse sur sa frêle épaule. Perle d'Ouragan miaula de douleur. Serrant les dents et essayant de ne pas regarder vers sa blessure, elle se releva, prête à prêter patte forte à la guerrière blanche. Celle-ci combattait comme deux et Perle d'ouragan dmira son courage et sa force. Tremblant sous la douleur, le sang chaud dégoulinant sur toute sa patte gauche, elle donna un ultime coup de crocs sur sa patte arrière; le chien gémit, et, après le coup de Plume de l'Aurore, tomba. Elle l'acheva. Ce fut une fin trop rapide, et la guerrière des landes ne comprit pas tout de suite que c'était finit.

- Pas encore morte ?

Elle sursauta. Morte? Non, non. Mais elle perdait du sang. Du liquide poisseux coulait aussi sur le visage de la lieutenante et elle se surprit à s'inquièter. Elle essaya de sourire mais ce fut une grimace qui déforma ses traits. Sa voix devint un murmure reconnaissant.

- Je crois que je te doit maintenant la vie. Merci.

Perle d'Ouragan plongea ses yeux dans ceux de sa nouvelle amie. Car, maintenant, quel autre nom lui donner? Sans elle non plus, elle ne serait plus là. Les prunelles de la lieutenantes étaient emprunts de gratitude. Elle s'apprêta à lui répondre lorsqu'elle continua:

- Je dirais à mon clan que je suivais la piste d'un chien, que je l'ai tué avec la grande aide du clan du vent.

C'était plus que de la sympathie qu'elle éprouvait à présent pour elle. C'était de l'amitié. Sa promesse permettrait non seulement à leurs Clans de se mettre en enttente mais promettait à Perle d'Ouragan de garder le silence pour leur petite aventure. D'une partie, en tout cas. Elle répondit avec chaleur:

- Tu en dit trop. Tu m'a sauvée deux fois! Et je t'en remercie beaucoup. Je te doit aussi la vie. Nous sommes quitte. Bien que, si tu as besoin de moi, je... Elle hésita un instant. Elle s'adressait à une guerrière rivale. Peu importe. Serais là. Merci à toi.

La douleur prennant le dessus, elle grimaca de plus belle. Une toile d'araignée couverte de rosée s'étirait à quelques pas. Elle s'approcha et en cueillit une poignée, qu'elle prit dans le creux de sa patte et fit signe à Plume de l'Aurore d'approcher. Elle s'occuperait d'elle après. Bien que sa blessure la fasse atrocement souffrire.

[Désolé pour le retard >< Mais j'ai essayé de faire un peu plus long :)]

_________________




Mille fois merci à Goutte de Pluie pour cette oeuvre magnifique!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Combat (Libre pour une personne)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Combat (Libre pour une personne)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour une personne admirable et exceptionnelle. ♥ [ Viens vite, grognasse. ♪ ]
» Pour la personne la plus chère à mes yeux ! [END]
» Fiche de présentation pour RP, libre service ♥.
» Une tâche de chocolat chaud ? Sur ton chandail préféré en plus ? (libre pour homme ;) )
» Un endroit pour réfléchir... Pas seule. | Pv Tempête Argentée | Libre pour les gens qui s'ennuient XD |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» Guerre des Clans » Forum RPG  :: Corbeille :: RPG :: RPs Neutres-
Sauter vers: