forum lgdc
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Clan du Crépuscule: Prioritaire // Clan de l'Aurore: Prioritaire // Clan de l'Aube: Ouvert

Partagez | 
 

 Cours de Gee'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Douceur d'un Soir

avatar

Âge : 38 lunes
Rang : Lieutenante |+| Administratrice folle à lier
État de santé : Cicatrice de baptême, en bonne santé.

Autres comptes : Conte d'Hiver, Chant du Phénix & Poussière d'Orient
Prénom : Maya
Surnom du joueur : Soirou, Dousoir, Day's...
Âge : 19

Feuille du félin
Expérience :
24/150  (24/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Cours de Gee'   2012-02-17, 20:04

Welcome in my class, Gee' !


Alors. Je ne sais pas si tu es déjà sur les pistes de ski, donc on va commencer par quelque chose d'assez basique et de pas trop compliqué pour voir ce que tu es capable de faire avec un sujet donné comme ça.Bon, vu que tu vas bientôt partir en vacances je vais commencer par un truc pas trop dur, histoire de voir comment tu te débrouilles sur un sujet simple.

Exercice n°1 :
Une tempête de neige t'empêche de dormir calmement au chaud. Les bourrasques et chutes de grêlons contre la fenêtre t'exaspère. Tu finis par sortir de ta chambre, énervée. Le parquet grince. Est-ce un cambroleur ou ton père endormi ? Pourquoi as-tu le sentiment que les bourrasques sont le souffle d'un monstre inconnu ?
Que vas-tu faire ?
Astuces & Conseils : Evite les répétitions et écris ton RP sur word, comme ça pas de fautes de frappe et autres ! Concentre-toi sur les émotions, les bruits et la description du chalet endormi.
But de l'exercice : Aucun, à part te tester ^^

Bonne Chance !

_________________


"To die, to sleep; to sleep: perchance to dream: ay, there's the rub;
For in that sleep of death what dreams may come
When we have shuffled off this mortal coil,
Must give us pause: there's the respect
That makes calamity of so long life."

[Halmet, Wiliam Sheakspeare]



Spoiler:
 


(/__/) Voici Lapin
(='.'=) Copiez et collez Lapin dans votre signature
(")_(") pour l'aider à concrétiser sa domination du monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goutte de Pluie

avatar

Surnom : Gee'
Âge : 22 lunes
Rang : Guerrière
État de santé : Se la coule douce !

Autres comptes : Rose des Sables.
Prénom : Gaëlle
Surnom du joueur : Gee'
Âge : 17
Humeur : Se la coule douce....

Feuille du félin
Expérience :
27/150  (27/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Cours de Gee'   2012-02-18, 11:01

J'étais dans ma chambre, blottie au chaud, enroulée dans ma couette. Je fronçai les sourcils, exaspérée par le bruit que faisaient les bourrasques de vent lorsqu'elles entraient en contact avec le toit du chalet. Quel boucan effroyable !
Je jetai un coup d'œil rapide par la fenêtre ; la tempête n'était pas prête de s'arrêter : le vent donnait l'impression d'être en colère contre nous. De plus, la grêle tombait du ciel en abondance !
Je me résidai à faire un tour dans la maison, sans cesse interrompue dans mon sommeil par ce déluge. J'enfilai mes chaussons et un pull bien chaud, et m'engageai dans le couloir silencieux.
Je fis un tour rapide du chalet, vérifiant que la tempête n'avait rien dégradé.
Rassurée, je me dirigeai vers ma chambre ; je comptai faire un peu d'ordinateur pour passer le temps. j'ouvris la porte, entra et alluma l'appareil. Je démarrai internet, et tapai ma recherche. Quand tout à coup, j'entendis le parquet grincer. Je me retournai, consciente que je n'avais pas imaginé ce petit bruit. Quelques petits craquements commencèrent par m'inquiéter. Y avait-il réellement quelqu'un dans le chalet, ou étais-ce seulement le fruit de mon imagination ?
Lorsque je n'entendis plus rien, je recommençai à taper sur le clavier de l'ordinateur, les mains tremblantes. Je me retournai fréquemment pour vérifier si je n'entendais rien d'autre. Mais rien. Je me rassurai : cela devais sans doute être mon père, qui était allé faire un tour au petit coin.
Un frisson parcourut mon dos lorsque je tendis l'oreille et entendis un grincement. Je m'arrêtai d'écrire, et prononçai, la voix tremblotante :
— P... Papa ? C'est toi ?"
Aucune réponse. Je commençai vraiment à m'inquiéter. Et les petits craquements sinistres du chalet me tardaient bien de me le rappeler. Je me grattai la tête, en signe d'angoisse : que devais-je faire ? Aller voir ou laisser faire ?
Je me refermai sur moi-même, les murs du chalet me paraissant effrayants dans le noir de la nuit. Le bois était vieux, abîmé, et presque moisi.
Un idée me traversa l'esprit, tel un éclair : et si les pas que j'endentai étaient ceux d'un cambrioleur ? Ma respiration s'accéléra, et mon pouls fit de même. Les pas se rapprochèrent, j'eus l'impression qu'ils passèrent devant la porte de ma chambre, et je cru presque entendre le souffle du suspect. Une goutte de sueur perla sur mon front. Je me levai, et criai de toutes mes forces :
— Bon, ça suffit, s'il y a quelqu'un dans ce chalet, qu'il me le dise ou qu'il crève !
Je pris un vieux couteau suisse qui trainait sur mon bureau et sortis de ma chambre. Cette scène me rappelai un de ces films d'action, ou la victime finissait tuée par la personne qui c'était introduite par "effraction" dans la maison de quelqu'un. J'avais beau me répéter que ce n'était qu'un cauchemar, cela n'apaisait pas ma peur.
Je traversai le couloir, sur mes gardes, le couteau en avant. J'échappai un cri de surprise et de peur lorsque une bourrasque de vent claqua contre le chalet. Pitié que ça en finisse, pitié... Je sentis presque les larmes me monter aux yeux, par panique, lorsque les pas retentirent derrière moi. Je me retournai, affolée, et découvrais une ombre qui se glissai dans une pièce. Je reculai, que faire ? La suivre ou rentrer dans ma chambre et fermer la porte à clés ? Je posai ma main sur mon front ; si ça se trouve, ce n'est que de la fièvre.... Oui c'est ça, que de la fièvre, il n'y avait personne chez moi, j'entendais des pas et voyait des ombres, mais bien sûr ! Presque en courant, je me précipitai dans la pièce ou peu avant était entré quelque chose.
J'ouvrais la porte dans un fracas impressionnant. Mais il n'y avait toujours rien !
Le souffle du vent m'inquiéta davantage : il faisait comme le souffle de quelqu'un ou plutôt de quelque chose...
Tout à coup, la lumière s'alluma et je vis une énorme banderole accrochée au mur : Joyeux Anniversaire ! Ah ! C'était donc ça...

______________________

J'espère que ça ne te dérange pas, mais j'ai organisé une petite fin à ma guise. ;)

_________________


♣️Gee'♣️



Merci Papatte Chou' Soso Argent pour cette signaaaaaaaa' !!!

►Citation anti-Justin Bieber◄ : 97% des ados pleureraient s'ils voyaient Justin Bieber sur le bord d'un gratte-ciel prêt a sauter. Si vous faites partie des 3% qui se seraient assis sur un fauteuil avec du popcorn en criant "FAIS UN SALTO !", copiez-collez ce message sur votre signature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cours de Gee'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» Guerre des Clans » Forum RPG  :: Corbeille :: Bordel Hors-RPG :: » BOUÉE DE SECOURS. :: » Aide au RP :: ♫. D.ouceur d.'un S.oir's U.niverse .♪-
Sauter vers: