forum lgdc
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Clan du Crépuscule: Prioritaire // Clan de l'Aurore: Prioritaire // Clan de l'Aube: Ouvert

Partagez | 
 

 1° Entraînement (PV Nuage Ephémère)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: 1° Entraînement (PV Nuage Ephémère)    2012-02-03, 20:37

Aurore Hivernale se réveilla, chatouillée par un rayon de soleil qui tombait sur son museau.
Elle s'étira longuement, puis fit sa toilette. Ensuite, elle se leva, et, tranquillement, se dirigea vers le tas de gibier, où elle choisit une grosse souris. Elle s'installa dans un coin et commença à manger en attendant son apprenti.
Car c'était un grand jour pour elle, comme pour Nuage Éphémère : le premier entraînement en tant que mentor ou apprenti ! Les anciens disaient que c'était l'une des étapes les plus importantes de la vie.
Comme le jeune chat n'arrivait pas, elle se leva, refit une rapide toilette, et, sans se presser, elle se dirigea vers la tanière des apprentis. Elle trouva le petit novice endormi, étendu de tout son long en travers du passage. Souriante, elle se pencha vers lui et dit d'une voix douce :

"Nuage Éphémère, il est l'heure de se lever !"

Et elle le secoua délicatement avec le bout de la patte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1° Entraînement (PV Nuage Ephémère)    2012-02-03, 21:56

Nous étions en hivers et le froid était perçant. Blottis dans la tanière des apprentis je refusait fermement de me lever. Mes muscles était crispé, j’entendais les autres chats se lever petit à petit mais d'une oreille assez distraite. Je savait qu'aujourd'hui était un jours spéciale mais mon corps ne m'obéissant je ne bougeait pas. Puis j’entendis une belle voie me dire:

- Nuage Éphémère, il est l'heure de se lever !Quelle voie douce!

Cela me donna envie de me replonger dans un sommeil qui se terminerait en fin d'après-midi. Une patte me secoua délicatement. Cette personne qui s’efforçait de me réveiller devait être désespérer de devoir subir un lourdaud comme moi quelle malchance d'être tombé sur une ingrat! J'étouffa un petit rire et sentis la chatte s’impatienter. Je daignait ouvrir les yeux. C'est alors que je me rendit compte que c'était mon mentor qui essayai de me sortir de cette torpeur. Sursautant sachant à présent que la personne était là pour moi, j’étais rarement un centre d'intérêt - un autre gloussement - . J'aimais me moquer de moi même pour considérer à quel point j'étais ridicule, car la moquerie des autres ne me faisait plus grand chose, étant devenu une habitude. Alors je me voyait avec ce regard qui n'était pas le mien, j’exécutais ce que penserait les "autres" de moi. Je dissimulait leurs moquerie faisant comme ci peu m'importait mais véritablement cela me blessait un peu parfois car je ne pourrait jamais être indifférent à tout ,je m'y appliquait sans grande réussite.
Elle s’appelait Aurore Hivernale et avait accepter de m'apprendre son savoir, ce qui m'enchantait étant donné que je ne pensait à ne jamais pouvoir devenir guerrier.Cette pensée me fit de nouveau sourire. La guerrière avait un visage interrogatif, elle devait se demander ce qui lui valait tant de gloussement de ma part, je ne me moquait pas d'elle pour sûr! Mais me croirait-elle vraiment quand je lui annoncerait "je me parle à moi même et me moque de moi tellement je me trouve nul!" j'en doutait fort! Ce que j'aimais chez elle c'est quelle croyait en moi, moi le petit, insignifiant, apprentis Nuage Éphémère. D'ailleurs je me sentait réellement éphémère, allait-je un jours disparaître, et personne présent pour m'aimer ne s'en rendrait compte? Il était bien là le problème "personne présent pour m'aimer ne s'en rendrait compte" je n'avait personne. Je pouvait m’ouvrir et aimer qui voudrait bien de mon amour mais je doutait de ça aussi.
Je m'assit dans l'antre et commençait à faire ma toilette essayant d’aplatir les touffes de poils qui créait des méandre, peine perdu! Battant des paupière lentement pour ajuster ma vue floue, nous sortîmes de la tanière et elle me laissa manger, tout en prenant mon temps nous discutâmes des plans de cette journée. Chose faites je me le suivait hors du camp.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1° Entraînement (PV Nuage Ephémère)    2012-02-05, 15:47

Aurore Hivernale marchait en silence aux côtés de son apprenti. L'herbe couverte de givre craquait sous leurs pas et le froid mordant faisait frissonner la petite chatte. Elle tourna la tête vers Nuage Éphémère et sourit devant son air fatigué. elle se pencha vers lui et dit de sa voix douce et chaude :

"Ne t'inquiète pas, le froid devrait te réveiller."


L'air était sec et on n'entendait pas le moindre bruit.

"Ce n'est pas vraiment une saison pour la chasse, mais on va devoir faire avec !"


Elle s'arrêta à un croisement et son apprenti s'assit à côté d'elle. Ils échangèrent un sourire et repartirent. Aurore Hivernale se sentait bien, même si elle sentait que ce n'était pas vraiment le cas du novice : il tremblait comme une feuille et n'avait pas dit un mot depuis leur départ. Plus pour le rassurer que pour le réchauffer, elle frotta son museau contre sa tête en ronronnant.

"Je vais te montrer les frontières. Suis-moi."

Ils reprirent leur marche dans le silence, seulement troublé par le bruit feutré de leurs pas. Ils arrivèrent à un ruisseau, complètement gelé.

"Voila la frontière avec le clan de la Rivière."

Elle tourna les talons et appela son apprenti, qui était resté devant le cours d'eau. Il accourut et elle lui dit :

"Nuage Éphémère, quelque chose ne va pas ? Tu fais une drôle de tête..."

Elle le regarda anxieusement en attendant la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1° Entraînement (PV Nuage Ephémère)    2012-02-12, 18:41

Nous marchions côte à côte et je doit dire que la guerrière avait presque l'air frêle avec ce froid, je la savait délicate mais ceci m’impressionna. J'étais assez mécontent de m'être fait tirer du lit; Malgré le respect envers la Aurore Hivernale je fessait un peu la tête. Elle tourna la tête vers moi,elle avait l'air aussi fatigué que moi,ce qui m'amusa un peu car je ne me senti pas seul.

- Ne t'inquiète pas, le froid devrait te réveiller. Me dit elle d'une voie douce, son haleine chaude était réconfortante et j’acquiesçai d'un hochement de tête.
Je me demandais comment j'allais réussir à dénicher une proie avec ce froid. Comme si elle avait entendu mes pensée elle dit:


- Ce n'est pas vraiment une saison pour la chasse, mais on va devoir faire avec !


J'affichais un air surpris qui ne lui échappa pas. Il eu un croisement,voyant qu'on ralentissait je m'assit ,tant pis si je passait pour un flemmard car j'en était un! Aurore Hivernale m'adressa un sourire que je lui rendit sans calculs.Puis elle reprit son allure et je la suivit. Elle avait maintenant l'air alaise à l'encontre de moi qui avait horriblement froid, et pas questions de le laisser voir! Mais même avec tout mes efforts je tremblais, mes muscles de mes pattes était crispé par le froid tout comme ceux de ma mâchoire. Pour me réchauffer - me rassurer - elle frotta sa tête contre la mienne, ce geste inattendu ne me déplut pas et eu son effet. Un petit ronronnement mielleux s’échappa de sa gorge.

- Je vais te montrer les frontières. Suis-moi.
Dit-elle

La suivre, c'est ce que je faisait depuis le début et je n’aurait certainement pas eu l'idée audacieuse de décamper la laissant en plan!
Le silence s'installant,il était lourds et gênant si bien que j'étais mal alaise. Je me moquait de moi pour la énième fois, des chats comme moi il ne devait pas en exister trois milles, si fragile, non digne d'être un guerrier. C'était seulement une partie de mon cerveaux qui me disait cela, l'autre - une des autres - me remettait en mémoire les choses que l'on m'avait dit positive - cas extrêmement rare - . C'est donc cette partie "négative" - ou réaliste - qui gagna la partie ...
J'avais suivit la guerrière et reprenant mes esprits me rendis compte que l'on était devant un ruisseau gelé.

- Voila la frontière avec le clan de la Rivière.
Déclara Aurore Hivernale.

J'étais.... épaté! Voila un mot qui convenais. Ce ruisseau,avait tout pour être parfait: il scintillait comme mille étoiles, il était pur, et tout le monde l'aimait,il rendait justice en faisant office de frontière.... Comme je l'enviait. Une autre moquerie du pauvre chat que j'étais : idiot, stupide, existait t-il un mots pour me décrire? Non j'en était sûr a présent.
La guerrière était repartit sans ce rendre compte que j'étais resté figé devant la rivière. Je me sentait - j'étais - tellement invisible.

- Nuage Éphémère, quelque chose ne va pas ? Tu fais une drôle de tête...

Elle avait raison je devait faire une tête affreuse vu dans quoi je me laissai embarqué.
Arriverai-je à articuler ma réponse? Me croirait elle? Elle avait l'air angoissé alors je lui dire,d'une voie aussi distraite possible

-Oui.
C'était avec une voie rauque que je m'était exprimé et la chatte ne se revigora pas.

Je baissai la tête, j'avais - encore - perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1° Entraînement (PV Nuage Ephémère)    2012-02-20, 13:05

Devant l'air malheureux de l'apprenti, Aurore Hivernale s'arrêta et se retourna pour scruter le novice.

"Je ne crois pas que ça aille si bien que ça, Nuage Ephémère... Je comprends que tu ne veuille pas me dire ce qui te tracasse, mais si tu veux m'en parler, n'hésites pas !"

Elle lui sourit d'un air encourageant, puis tourna les talons et se remit en route. Nuage Ephémère trottina jusqu'à elle et se cala sur son rythme. *Bon, j'espère qu'il va aller mieux !* Elle détestait voir les gens malheureux. C'est pourquoi elle faisait tout pour que son apprenti soit à l'aise.

Elle se dirgea vers la frontière de l'Ombre, un immense Chemin du Tonnerre, près duquel personne n'allait jamais. Elle-même n'avait aucune envie de s'y rendre pour la simple et bonne raison que c'était bruyant et dangereux. Elle n'y était allée qu'une fois, lorsqu'elle était apprentie, et n'y était jamais retournée.
Elle démarra sur une allure plus rapide pour se réchauffer. Voyant que son apprenti lui emboitait le pas, elle accéléra, encore et encore, l'invitant ainsi à une course. *On va voir ce que t'as dans les pattes mon p'tit gars !* Jetant un coup d'oeil par-dessus son épaule, elle sourit en voyant le novice s'efforcer de la ratrapper. Il acceléra, en même temps qu'elle, et ils se retrouvèrent côte à côte à courrir à fond de train en riant, s'éssoufflant, accélérant, dépassant l'autre puis sefaire dépasser...
Ils courrèrent ainsi pendant longtemps, jusqu'à s'écrouler dans l'herbe, épuisés, morts de rire. Aurore Hivernale se roula sur le tapis de feuilles, ronrronant à qui mieux mieux. Elle finit par se relever, et se remit en chemin vers la frontière. Elle allait appeler son apprenti, quand Nuage Ephémère la héla. Elle revint sur ses pas, et regarda le novice, encore allongé par terre.

"Oui ? Qu'est-ce qu'il y a ?"




[Sorry, c'est un peu court, pas beaucoup d'inspi...]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1° Entraînement (PV Nuage Ephémère)    2012-02-26, 19:00

Elle avait presque l'air inquiète mais je ne voulait absolument pas qu'elle est pitié de moi, ce serait pire qu'autre chose. Elle s’arrêta et me contempla longuement j'étaie assez mal alaise, j’essayai de le cacher: sans grande réussite.

- Je ne crois pas que ça aille si bien que ça, Nuage Éphémère... Je comprends que tu ne veuille pas me dire ce qui te tracasse, mais si tu veux m'en parler, n'hésites pas !

Elle me l'avait dit d'un manière quasi implorante. Se quelque manière que je lui dise elle ne comprendrait pas, mon monde était largement éloigner du siens, si j'étais doué pour quelque chose c'était embrouiller les esprits des autres en me lamentant sur mon histoire stupide. Elle me sourit et j'avais vraiment envie de me confier à elle maintenant car elle avait l'air de ne pas trop jugée les autres chats. Pour ne pas non plus passer mon temps à papoter avec elle j’allai vers elle et me cala à son rythme. Encore une fois cette guerrière me paraissais... simple, pas dans le sens "simple d'esprit" mais plutôt, la personne qui ne cherche pas d'un manière quelconque de vous faire cracher le morceau. Elle paraissait inoffensive! Voila ce mot si cherché! J'avais presque envie de lui raconter ma lamentable existence.
C'était quelqu'un qui aimait la paix. Voila quelqu'un à l'esprit résonner! Son sourire était si angélique que j'avais presque envie de la faire rire rien que pour le voir. Le mien était - pour moi - un rictus affreux qui s’affichait maladroitement sur mon visage.

Une odeur désagréable me chatouilla la truffe. Comment le clan de l'ombre pouvait-il supporter ça ?! Une étrange bande grise formait comme une ligne qui serpentait à perte de vue, l'endroit était désert et sûrement très peu fréquenter. Je n'avait certainement pas l'attention de m’attarder dans ce coin, une bête énorme passa à toute vitesse, pas une bête, un monstre!
Je vit mon mentor se mettre à courir, vu le froid qu'il fessait je n'allait pas refuser de me réchauffer! Le petit exercice se transforma en course. Une course effrénée qui m'amusa, nous nous sourîmes mutuellement. Et une chaleur hors du commun m’enveloppa. J'étais heureux! Tantôt l'un dépassait l'autre tantôt l'inverse, nous mîmes longtemps à nous essouffler et ce fut un moment enivrant, euphorique. Quand nous ne pûmes allez plus loin nous nous écroulâmes sur un petit carré d'herbe morte à cause du gel. Une fois couché nous rions à grand éclat, faisant déguerpir le gibier.
Aurore Hivernale se leva, prête à partir. c'était le moment de saisir ma chance, tout doutes auprès d'elle était partis. "Allez va y!" me criait mon petit intérieur. "Tu lui fait bien confiance non?"Je cédait et l'appela.


-Oui ? Qu'est-ce qu'il y a ? Me répondit-elle.



-Merci beaucoup pour tout à l'heur! Ça m'a vraiment fait plaisir! Pour mon petit malaise au début je dois t'avouer que dans ma tête je suis plus que compliqué et je réfléchit beaucoup plus que nécessaire.... Je lui offrit un joli sourire et elle fut plus qu'étonné: abasourdie. Ce genre de déclaration ne convenais pas un chat tel que je l'étais. Et puis je m'excuse de t'avoir mis mal alaise je sais que quand je ne suis pas bien, dans ma tête tu es aussi mal alaise que moi alors je m'excuse encore. Le sourie que j'aimais tant chez elle pris al place de son étonnement


Dernière édition par Nuage Ephémère le 2012-03-12, 19:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1° Entraînement (PV Nuage Ephémère)    2012-03-06, 19:30

Aurore Hivernale était étonnée par la déclaration de son apprenti. Elle n'aurait jamais pensé que le petit chat était si mal dans sa peau ! Elle savait qu'il n'était pas très à l'aise en public, mais de là à imaginer qu'il se sentait aussi mal !
Pour leur changer les idées, elle lui dit :

"Viens, je vais te montrer quelques tuyaux pour la chasse..."


Elle se mit en route, jetant des coups d’œils discrets à son apprenti. Elle ne savait pas ce qu'il ressentait, n'ayant jamais été mal à l'aise ou mal dans sa peau... Elle voulut inciter le petit chat à parler, mais se doutait qu'il n'avait pas très envie d'en parler. Elle lui dit néanmoins, d'une voix douce et chaleureuse :

"Si tu veux me parler de... Ce qui te tracasses... N'hésites surtout pas !"


Elle craignait d'être trop insistante, mais voulait vraiment aider Nuage Éphémère à prendre confiance en lui. Elle n'attendait pas de réponse particulière, c'est pourquoi elle continua son chemin vers les hauts plateaux.
Ils arrivèrent, et le vent violent ébouriffa leur fourrure. La jeune chatte adorait sentir le vent dans son pelage, sentir la morsure glacé du froid sur sa peau, malgré ses épais poils longs. Elle sourit à son apprenti, qui paraissait frigorifié, puis elle lui dit, haussant la voix pour se faire entendre :

"J'ai choisi cet endroit à cause du vent. Première règle du chasseur : toujours se placer face au vent, pour que ta proie ne sente pas ton odeur. Deuxième règle : adapter ta position par rapport à la proie. Par exemple, si tu chasses une souris, il faut que tu reportes ton poids sur tes pattes arrières, car les rongeurs sont sensibles aux vibrations du sol. Tu as compris ? Essayes maintenant de trouver une proie, en sentant les odeurs apportées par le vent."


Joignant le geste à la parole, elle huma l'air, se concentrant sur une odeur précise : celle d'un mulot. Puis elle regarda son apprenti en faire autant.

"Tu sens quelque chose ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1° Entraînement (PV Nuage Ephémère)    2012-05-07, 19:13

- Viens, je vais te montrer quelques tuyaux pour la chasse...

Ces simple paroles me firent comprendre qu'il ne fallait pas s'éterniser sur ces choses sans importance. Nous passâmes à côtes de long arbres, grand et sûrement très vieux.Puis nous débouchâmes dans un endroit presque désert, des touffes d'herbe poussait par-ci, par-là.

- Si tu veux me parler de... Ce qui te tracasses... N'hésites surtout pas !


Il était sûr que je ne voulait pas revenir là dessus. Je me taisais et la suivait. Le vent ébouriffait mes poils et emportait tout les bruits.

-J'ai choisi cet endroit à cause du vent. Première règle du chasseur : toujours se placer face au vent, pour que ta proie ne sente pas ton odeur. Deuxième règle : adapter ta position par rapport à la proie. Par exemple, si tu chasses une souris, il faut que tu reportes ton poids sur tes pattes arrières, car les rongeurs sont sensibles aux vibrations du sol. Tu as compris ? Essayes maintenant de trouver une proie, en sentant les odeurs apportées par le vent.

Elle avait élevée la voix pour être sûre de se faire entendre. Je la voyait humer l'air. elle avait sentie quelque chose. je le faisait à mon tour et pour mon plus grand bonheur je repéra un mulot.

- Tu sens quelque chose ?

- Un mulot je crois.


Je me mettait en position de chasse et voyait la petite bête en train de grignoter quelque chose. Je lui sautait dessus et l'achevait d'un coup de dents. Je revenais fièrement vers mon mentor, la tête haute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1° Entraînement (PV Nuage Ephémère)    2012-05-17, 12:03

Aurore Hivernale était impressionnée : son apprenti venait d'attraper un mulot, sa première proie, en un seul essai, avec pour explication ses seuls conseils, pas très précis en plus... Il était vraiment doué pour un si jeune apprenti ! Une vague de fierté s'insinua en elle, même si elle n'était pour rien dans la performance de Nuage Éphémère.
Elle s’approcha de lui et effleura la tête du novice du bout de sa queue.

"Bravo Nuage Éphémère ! C'est ta première proie, et tu l'as attrapé sans problème apparemment ! Je suis fière de toi !"

Elle ponctua sa phrase par un ronronnement. D'un signe de tête, elle l'invita à le suivre. Elle voulait voir comment il se débrouillait au combat. Elle l'entraîna à travers la plaine, le vent jouant avec leurs pelages.
La jeune chatte se sentait bien. Elle était heureuse de voir son apprenti se débrider peu à peu, elle le surprit même à sourire.
Ils arrivèrent dans la forêt, où le vent soufflait moins fort. Là, sans crier gare, elle s'arrêta et se tourna d'un coup. Le novice sursauta et amusée, la guerrière lui dit :

"Bien, on va travailler le combat. Attaque-moi."

Et elle se prépara à esquiver l'attaque du jeune chat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1° Entraînement (PV Nuage Ephémère)    2012-05-19, 18:45

Aurore Hivernale s'approcha de moi je fut d'abord méfiant, mais ce sentiment s’évanouit immédiatement, rien que la pensée qu'il m'ait effleurer me mit mal alaise. Elle me faisait confiance et je n'avais aucune raison de douter d'elle. Du bout de sa queue elle m’effleura la tête.

-Bravo Nuage Éphémère ! C'est ta première proie, et tu l'as attrapé sans problème apparemment ! Je suis fière de toi !

Puis elle ronronna. Quelqu'un était fier de moi, c'était si rare. Nous nous enfonçâmes plus profondément dans cette plaine, remplie d'herbe sèches. Je me sentait un peu idiots, je n'aurait jamais dû douter d'elle une minutes. Mais j'étais si compliqué intérieurement, que parfois, j'avais moi même du mal à me comprendre. Une chose me remontât le moral: le vent. J'aimais cette impression de voler quand il ébouriffait mon pelage. Soudain elle se retournât vers moi je lâcha un petit cri de surprise.

-Bien, on va travailler le combat. Attaque-moi.

Dans ce domaine j'étais moins mauvais qu'elle ne pourrait l'imaginer, Perle de Lune m'avait entraîner et m'avait appris diverse tactique que je n'aurait jamais appris seul. Je faisait une liste rapide des tactique qu'on m'avais enseigner. Et je choisissait celle que je préférait: un subterfuge consistant à faire semblant de foncer tête baisser puis d'un coup je sauterais. Ce serait un peu la prendre par surprise sachant que je n'était pas censé avoir la connaissance de ça. Mais pour une fois que je pouvait être meilleur que les autres ne l'imagine cela me remplissait de joie, ou plutôt d’orgueil. J’exécutais donc ma tactique en espérant que ça fonctionne.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1° Entraînement (PV Nuage Ephémère)    

Revenir en haut Aller en bas
 
1° Entraînement (PV Nuage Ephémère)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2ème entraînement de Nuage Capricieux
» Entraînement d'orientation
» entraînement de Nuage de la Rivière
» Entraînement de Nuage de Lion (PV Nuage de Lion)
» Entraînement de Nuage Croquant [PV Hécatombre Funeste]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» Guerre des Clans » Forum RPG  :: Corbeille :: RPG :: RPs Vent-
Sauter vers: