forum lgdc
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Clan du Crépuscule: Prioritaire // Clan de l'Aurore: Prioritaire // Clan de l'Aube: Ouvert

Partagez | 
 

 Un signe. [PV Chou, Hivernou, Ecunou et Bullou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Patte d'Argent

avatar

Surnom : Chou'
Âge : 16 lunes
Rang : Guerrier
État de santé : Pète le Feu !

Prénom : Juliette
Surnom du joueur : Miserli - NobuNobu
Âge : 20
Humeur : MORTELLE.

Feuille du félin
Expérience :
23/150  (23/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Un signe. [PV Chou, Hivernou, Ecunou et Bullou]    2011-09-26, 21:06

Les yeux grand ouvert, le bout de la queue touchant mon museau, je me demandais comment sortir de la tanière des guerriers sans me faire repérer. Il était tôt le matin et malgré le silence de plomb qui régnait, je me doutais que je n'étais pas le seul à ne pas trouver le sommeil.

Il y avait de quoi.

Quelques jours auparavant, nous apprenions que la Meute de la mort avait fait du Clan du Vent son siège. Pour ne rien arranger, elle interdisait maintenant aussi l'accès aux Hautes Pierres. J'avais l'impression d'avoir choisi le pire momment pour rejoindre le Clan du Tonnerre. Il n'était pas éttonant que la Meute de la Mort ai attaqué le Clan du Vent, étant donné le peu de Guerriers le constituant. Je n'aurais peut-être pas fait beaucoup de différence, mais j'aurais préféré être sur place pour soutenir mes anciens compagnons. Avec l'attaque de la Meute de la Mort, les liens entre les Clans étaient devenus encore plus fragiles, là où au contraire ils auraient dû être plus forts. Je m'en voulais énormément. Il fallait absolument que je sorte du Camp. Non pas que je n'appréciai pas mes nouveaux compagnons, au contraire, mais ma loyauté envers le Vent n'avais pas complêtement disparu.

Finalement, je me décidais à sortir de la tanière. Je m'étirai et me levai en prennant soin de ne pas faire de bruit. Raté ; ma patte suinta contre la mousse qui me servait de litière et je me cassais la figure, cul par dessus tête.

Tu vas où ? fit une voix ensommeillée dans mon dos.

Je vais chasser. J'arrive pas à dormir.

Un léger ronflement retentit. Mon interlocuteur s'était probablement déjà rendormi.
Je sortais à pas de loup de la tanière. L'air était frais et humide. Il avait plu la veille. Avec délice, j'enfonçais mes coussinets dans l'herbe mouillée de Rosée matinale. Il faisait encore nuit mais le ciel avait déjà commencé à s'éclaircir. D'ici une trentaine de minutes, le soleil réchaufferait la terre. Je me mis en route hors du Camp. Ne sachant pas trop où aller, – J'avais encore un peu de mal à me repérer – je choisissait une destination au pif et tachait de me concentrer pour trouver un peu de gibier. Après quelques ratés, j'avais enfin commencer à m'habituer au arbres caduques qui caractérisaient le territoire du Tonnerre. Habitué à filer sur les grandes plaines du Vent, je ratais souvent mes proies où n'arrivait pas à freiner assez tôt et m'écrasait le museau contre un arbre. Je faisais maintenant attention. La traque n'était pas mon domaine de prédilection, en vérité. J'était plus rapide que l'éclair lorsqu'il fallait courir sur de longues distances et très endurant, mais pas plus discret qu'un monstre de Bipèdes lorsqu'il s'agissait de ne pas se faire repérer. J'avais conscience de mes propres faiblesses, bien que qu'il m'était difficile de les avouer. j'admirais les chats silencieux qui pouvaient rester des heures immobile sans éveiller le moindre soupçon. Pour moi, c'était impossible. La boule d'énergie que j'étais m'en empêchait. Pas assez concentré pour chasser, je décidais de simplement me balader.

Plus les jours passaient, plus je me sentais à ma place. Goutte de Pluie n'avait pas menti ; je m'étais vite fait au Clan du Tonnerre. Je repensais à elle. J'étais tellement heureux de l'avoir rencontrée ! Notre premier rendez-vous, au Quatres Chênes, avait été décisif pour notre relation. Les Quatres Chênes. Je brulais d'envie d'y retourner. Je savais que c'était mal, étant donné la menace quasi-permanente de la Meute de la Mort, mais mon instinc me poussait à y aller. Sans réfléchir, je faisait demi-tour et fonçais dans leur direction. Le Vent de la Vitesse qui fouettait mes épaules me procurait un plaîsir intense. Je fermais les yeux un instant, m'imaginant de nouveau dans le Clan du Vent, à courir après un lapin dodu. Je les rouvrais assez rapidement ; le souvenir de mon museau malmené après une rencontre un peu trop tactile avec un Frêne me rappelait de ralentir.

J'arrivais enfin devant les Quatres Chênes et leur imposant feuillage. A présent le ciel dégradait dans les tons Roses et Orangés. A première vue, j'était seul. Mon regard se posa sur la Pierre où grimpaient les chefs et lieutenants lors des assemblées. Elle ne m'attirait pas du tout. Mon peu d'ambition me fit rire intérieurement. Au moins, je ne ferait concurrence à personne.

Je me demandais ce que je faisais là. Il n'y avait rien, ici. C'était désert. Je m'assis et entreprit de faire ma toilette.

J'attendais un signe.

[Pardon pour le tire, je suis nulle en titre. xD Bon bah Ecunou, à toi.]

_________________


Le vent souffle où il veut ; tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d'où il vient ni où il va.
Extrait de Evangiles
.




Spoiler:
 


Dernière édition par Patte d'Argent le 2011-09-29, 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un signe. [PV Chou, Hivernou, Ecunou et Bullou]    2011-09-27, 18:54

Coucou !


Je dormais tranquillement dans la tanière du chef, d'un sommeil pourtant assez mouvementé. Mais, je me réveillais brusquement, entendant des voix venant de la clairière. Alors, à ce moment là, toutes les bribes de mon rêve s'évaporèrent, partir en fumée, et je ne me souvenais plus de rien. Alors, je n'y pensais plus, me levais, et m'ébouriffais le pelage en me secouant énergiquement.

Je faisais ensuite une brève toilette, avant de sortir au dehors. Je ne m'attendais pas à voir un camp encore tout endormi, car il était à peine 5 heure du matin. La rosée perlait encore sur toute les feuilles vertes, et on aurait même dit qu'il avait plu. J'observais la clairière, et, ne voyant personne, je me dirigeais vers la sortie, dans l'intention de me défouler tout en chassant pour mon clan.

Je ne m'étais pas fixer de but précis, j'allais là où mes pas me guidaient. Je marchais pendant près de quinze minute, puis, vraisemblablement, ils me menaient aux Quatre Chênes. C'était une bonne destination, d'après moi, le gibier étaient abondant, et pur moi, cet endroit m'inspirais toute la paix possible et imaginable. J'avançais avec un peu de difficulté dans les hautes herbes, mais je m'accoutumais vite.

De Loin, les quatre imposants arbres se dressaient majestueusement au milieu du grand espace vide. Sur le côté, le grand rocher sur le quel j'allais sûrement bientôt monter brillais sur la lumière du petit matin. J'étais apparemment seul, et je faisais encore quelques pas, avant que je vois une petite tache gris clair, un peu comme la couleur de mon pelage, à l'autre bout de la grande prairie. Je me tapis dans les graminées pour ne pas l'effrayer, d'autant plus que le vent était contre moi.

J'avançais à pas de velours. Le chat était mince et élancer, me rappelant une vague silhouette, mais je n'arrivais pas à l'identifier, j'étais encore trop loin. C'était un mâle, j'en était certaine : Pas très imposant, mais quand même une bonne carrure, d'un guerrier. Mais, une fois que je fus à une dizaine de mètres d'elle, je la reconnue. C'était mon propre cousin, Patte d'Argent, assis, regardant l'horizon viré au rouge oranger très serein.
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss

avatar

Surnom : Iréou
Âge : 36 Lunes
Rang : Guerrière
État de santé : Sérieusement blessée

Autres comptes : Nuage de Pavot anciennement: Bulle Irréelle
Prénom : Marianne
Surnom du joueur : Bullou, Iréou, Pavotte,
Âge : 19
Humeur : Mélancolique

Feuille du félin
Expérience :
10/150  (10/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Un signe. [PV Chou, Hivernou, Ecunou et Bullou]    2011-09-28, 00:05



Incapable. Pourtant, j'avais tout essayé. Même si mes paupières tombaient mollement sur mes yeux, mais, le sommeil n'arrivait pas. Dès que Morphé allait m'emporter, des images sanglantes se mettaient à apparaître sous mes paupières clauses. Pourquoi? Pourquoi hanter mon sommeil et pas celui de Coeur de Sang qui avait tout organiser? Je l'ignorais évidemment. Donc, j'étais incapable de m'endormir. Le soleil devait sûrement bientôt se lever dans ce teritoire encore inconnu pour moi. Je n'avais pas assister à l'assaut donner par ma chef. J'en étais même contente. J'étais différente des autres, je le savais au plus profond de mon être. Je détestais, non, je répugnais à la vu d'un être inerte sur le sol. La mort est ma pire ennemie.

Depuis que j'étais jeune, je répugnais de tuer des proies. Mais quand j'ai compris que c'était essentiel, je m'y suis habituer. Mais tuer un être douer d'une certaine intelligence me glaçait le sang. Pourquoi moi? J'allais me poser cette question jusqu'à la fin de ma vie. Pourquoi m'étais-je lever un matin et aller voir la chatte siamoise qui se promenait dans la ruelle où j'habitais? Je m'en voudrais éternellement pour cette petite erreur. mais je n'allais pas m'apitoyer sur mon sort. J'allais m'en sortir, une étape à la fois. La première était de m'enfuir de notre camp sans que mon ancienne amie s'en rend compte. J'avais découvert que ma nouvelle chef me fesait pas confiance. Donc, réussir à fausser compagnie à un boureau devrait la mettre en colère. Je savais que je jouais à un jeu dangeureux, mais c'était la seule chose que je pouvais faire pour m'amuser. M'enfuir assez long pour que personne me retrouve. Mais je finissais toujours par rentrer docilement au bercail. Donc, la première étape de mon plan était de me lever sans faire de bruit.

C'était relativement facile. Nous étions que deux dans notre «camp». Brume Sanglante roupillait dans son coin. Malgré son tempérament hostile, elle avait un esprit très vif et restait toujours une bonne amie à avoir de son coté. J'avais cette chance mais pas Coeur de Sang. La féline brune détestait recevoir des ordres. Un point de plus pour moi. Je me levai doucement et sortis sur la pointe des griffes. Dès que je pu me le permettre, je commençai à trotter vers les Quatres Chènes endroit que les clans vénèraient. À chaque lune, les quatres clans s'y rejoignait. C'était un lieu de paix et de sérénité. Donc, le mélange des odeurs serait parfais. Je commençai à courrir. Malheureusement pour moi, ma course n'était jamais totalement silencieuse. On attendait souvent des branches craquer à mon passage. Je suis une chatte des villes que voulez-vous de plus? Au moins, j'étais une très bonne chasseuse et une guerrière assez coriace. pas autant que Brume Sanglante, mais j'étais assez doué.

Un bruissement me fis stopper net. J'allais entré entre les quatres abres sans même m'assurer qu'il y a personne. Même si je suis quand même rusée, j'oubliais des fois quelques détails. Donc, je me repliai sur moi-même et inspirai profondémment. Il avait deux chats. Du Clan du Vent à mon avis. Le première était la lieutenante, je crois. L'autre devait être un des guerriers. Mais son odeur était mélanger avec celle du Clan du Tonnerre. Étrange. Je me relevai doucement. Je pu voir enfin à quoi ils ressemblaient. La première, la plus proche de moi, était une grande chatte grise. Elle ne m'avait sûrement pas entendu arriver. Le deuxième, qui était à l'autre bout de la petite plaine, était de la même couleur que la chatte mais il semblait beaucoup moins sûr de lui. Mais, il semblait pris dans ses pensées. Une évidence me sauta aux yeux. Ils devaient être de la même famille. Leurs couleurs se ressemblaient en tout point.

Deux options se bagaraient en moi. Mon esprit de solitaires me disait de rebrousser chemin, de les laisser tranquille. L'autre option était de les déranger. Quelle mauvaise idée. J'étais tirralé par ses idées. Je décidai donc d'attendre un peu et voir ce qu'il allait se passer. Seulement ensuite, j'allais décider de ce que j'allais faire.

_________________


Merci Sympho!!!!!


Merci Certy!:
 


https://www.youtube.com/watch?v=UVwP5WGXYM0
Moi avant::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conte d'Hiver

avatar

Surnom : Hivernou
Âge : 17 Lunes
Rang : Guerrière |+| Administratrice cinglée
État de santé : Gravement blessée

Autres comptes : Douceur d'un Soir, Chant du Phénix & Poussère d'Orient
Prénom : Maya
Surnom du joueur : Daisy, Dayday,Hivernou, Doucy...
Âge : 19

Feuille du félin
Expérience :
19/150  (19/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Un signe. [PV Chou, Hivernou, Ecunou et Bullou]    2011-09-30, 19:08

Survivre.


Un poison me rongeai les veines, me dévorant le corps de part en part. Une épée à double tranchant enfoncé dans le corps, voilà ce que j'avais. Gémissante de douleur, je n'arrivai pas à dormir. Pourtant, je ne résistai pas à la douce chaleur des bras de Morphée à partir de l'aube. Heure à laquelle Museau Blessé me concoctait mes remèdes pour la journée. Qui s'amusait à me détruire ? Un ennemi, oui, mais qui exactement ? J'avais confiance en la guérisseuse venteuse, or refuser ses remèdes aurait été une forme de trahison, avouer le fait que je me méfiai d'elle. Plutôt mourir que faire cela. Mon orgueil me tuerait...

Me traîner jusqu'à la sortie de l'antre ? Impossible. Tenter de sortir du camp ? Irréalisable. Aller jusqu'aux quatres chênes ? Sucidaire. Pourtant, c'était mon rêve : j'avais l'impression que revenir pour la troisième fois à cet endroit mythique me guérirait de mon mal. Ô stupidité, pourquoi voulais-tu me mener à ma fin ? Car je l'avoue : cette pensée était plus qu'idiote.

Sortir, prendre l'air, je n'aspirai qu'à cela. But que je n'étais pas capable de réaliser, physiquement parlant, mais qui m'aurait fait tant de bien ! Mais aujourd'hui, devant ce magnifique lever de soleil, mon instinct avait décidé que j'irai, je verrai et je vaincrai, parole de guerrier du Vent ! Tendant les pattes avant au maximum, je plantai mes griffes dans la terre meuble devant l'entrée. Hé oui, mes pattes sont longues. Je me traînai dans un raclement sinistre. Ah, astre rayonnant, viens-donc réchauffer ma pauvre fourrure qui n'a pas vu le jour depuis plus d'une semaine !

Dehors, un regain d'énergie me poussa à me diriger, non sans mal, vers la pile de gibiers. Le siège de la Meute nous obligeait à servir reines, chatons et anciens d'abord, les autres ensuite. Mastiquant lentement, je profitai allègrement de ce bon vieux lapin comme je n'en avais pas vu le museau depuis des lunes. Chez nos copains sanguinaires, on mange surtout des souris...

A présent en meilleure forme, je réussis à boiter comme à mon arrivée; c'était déjà bien mieux que ma marche rampante. Ma soif de course après les papillons allait devoir attendre un peu. Me glissant entre deux couches de fortifications, je jettai un coup d'oeil d'un côté puis de l'autre : personne, les chats au coeur de pierre avaient l'air de s'être absentés momentanément. Soulagé, je repris ma traversée du territoire des landes en direction des quatre chênes.

Tout cela me prit quoi : des minutes, des heures ? Je n'en sais rien. Je sentais sous mes pattes l'humidité de la rosée et je voyais le ciel couleur saumon se teinter d'orange puis de rouge, mais pas d'un rouge sang : d'un beau rouge vif éclatant de vie et d'amour. Les feuilles des arbres, quant à elles, étaient un marron cuivré, une jolie nuance au milieu de l'herbe éternellement verte.

Je sentis en arrivant auprès du grand Rocher l'odeur de mon Clan natal. Tournant brusquement la tête, je reconnus Perle de Lune, la lieutenante, celle qui m'avait écouté à mon retour et qui m'avait baptisée guerrière. A ses côtés, un autre chat lui ressemblant étrangement à quelques détails près semblait pris dans ses pensées. Là encore, je le reconnus avec étonnement : c'était Patte d'Argent, le cousin de la lieutenante grise, qui avait rejoint le Clan du Tonnerre peu après mon retour avant l'invasion officielle de la Meute de la Mort. Bouche bée, je contemplai le spectacle quand...

Une odeur malheureusement trop connue me parvint au nez. Un membre de la Meute rôdait, mais ou ? Prise de court, je regardai de droite à gauche, en vain. Mon oeil droit ne s'était pas encore remis de l'attaque furieuse et désespérée de Douceur d'un Soir, ce qui me rendait piètre pour les jeux de cache-cache, même si mon odorat me guidait bien. Laissant tomber ma recherche, je me rassurai en me disant que ce devait être moi la porteuse du parfum infect.

Je m'approchai des deux chats, silencieuse. M'asseyant auprès d'eux, je chuchotai :

- C'est beau n'est-ce pas ?

[Je sais pas pourquoi je suis co' avec Hivernou mais ça poste avec Dousoir, m'enfin bon (a)]

_________________




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patte d'Argent

avatar

Surnom : Chou'
Âge : 16 lunes
Rang : Guerrier
État de santé : Pète le Feu !

Prénom : Juliette
Surnom du joueur : Miserli - NobuNobu
Âge : 20
Humeur : MORTELLE.

Feuille du félin
Expérience :
23/150  (23/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Un signe. [PV Chou, Hivernou, Ecunou et Bullou]    2011-09-30, 23:34

Je passais un dernier coup de langue sur ma fourrure lorsque l'odeur du Clan du Vent vint à mes narines. Je me retournais et apercevais ma cousine, Perle du Lune, trottiner vers moi. Sa fourrure gris perle, d'une teinte à peine plus foncée que la mienne était soignée. Déjà mince, je m'inquiétais pour elle. J'espèrait qu'elle mangeait à sa faim. Elle semblait un peu fatiguée mais son regard était enjoué.
Heureux de la retrouver, je galopais vers elle avant de me frotter contre son flanc.

Perle de Lune ! Je suis heureux de te retrouver. Comment vas-tu ? Que fais tu là ? Le Clan se porte bien ?

Je hoquetais légèrement en m'entendant prononcer cette dernière phrase. Je n'étais pas censé le demander. Je faisait maintenant partie du Clan du Tonnerre et même si je ne comptais pas renier ma famille, nous étions à présent ennemis. Elle était en droit de me considérer comme un traitre et de me traîter comme tel. Je me reculais à distance respectueuse. Il n'était pas question de faire comme si rien ne s'était passé et, si elle décidais de me remettre à ma place, je l'accepterais.

Le souvenir de l'endroit où je me trouvais me sortit de mon labyrinthe de pensées. Une odeur chatouilla mes narines. Je jetais un rapide coup d'oeil par dessus l'épaule de ma cousine. Nous n'étions pas seuls. J'interrogeais Perle de Lune du regard. L'avait elle aussi remarqué ? Finalement,une silhouette sortit des fourrés. Je reconnus Nuage d'Hiver, apprentie au CLan du Vent. Elle devait être guerrière, à présent. Je la détaillai. Un belle fourrure grise semblable à la mienne et à celle de Perle de Lune, ainsi que des yeux Emeraude, si intenses que je ne put en détacher mon regard. Elle était si maigre ! Elle boitait ostensiblement, son corps était lacéré de griffures. La regarder me faisait mal. Son oeil était abimé. Pourtant, elle ne perdait pas en prestance. Droite et fière, l'oeil vif et le pelage brillant malgré ses blessures, elle incitait au respect et était forte malgré sa petite taille et son corps élancé. Mon odorat étant plutôt faible, j'identifiais son parfum à celui de l'inconnu repéré un peu plus tôt. Elle était très jolie, d'ailleurs, malgré ce corps meurtri.
Sans faire de bruit, elle vint se placer à côté de nous.

C'est beau n'est-ce pas ? souffla t-elle.

Je regardais le Ciel. Plus intenses que jamais, ses rouges et roses semblaient se jouer des nuages. Le soleil, tel un brasier incandescent, poursuivait sa montée vers le midi. J'acquiescait avant de répondre :

Magnifique, même.

Quelque chose me chafouinais. J'avais bien fait de venir ici. Malgré tout, j'avais un mauvais préssentiment. Je l'ignorais.

J'attendais toujours mon signe.





_________________


Le vent souffle où il veut ; tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d'où il vient ni où il va.
Extrait de Evangiles
.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flèche Démoniaque
l'Alone
l'Alone
avatar

Surnom : Démon.
Âge : 28 Lunes.
Rang : Solitaire.
Apprenti/Mentor : Aucun.
État de santé : Moyen, beaucoup de blessures et cicatrices.

Autres comptes : Poil d'Ecureuil.
Prénom : Anouck.
Surnom du joueur : Ecunou - Alouna.
Âge : 19
Humeur : Démoniaque !

Feuille du félin
Expérience :
10/150  (10/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Un signe. [PV Chou, Hivernou, Ecunou et Bullou]    2011-10-01, 14:45

C'est beau, n'est ce pas ?



Observant toujours mon cousin, je me souvins d'une chose qui était arriver il y a peine quelques jours. Il avait quitter le clan du Vent pour rejoindre sa bien aimée, une dénommer Goutte de pluie, qui vivait dans le clan du Tonnerre. Elle lui avait apparemment proposer de le rejoindre dans son clan, et celui ci avait accepter sans rien dire. Je ne l'avais pas très bien pris, mais je n'étais pas rancunière, et je décidais don que lorsque je me montrerais enfin, je n'aborderais pas le sujet, je le laisserais le faire de son plein grès, si l'envie lui venait.

Il se lissait soigneusement le pelage. Soudain, le vent changea de direction, et se mit à souffler dans la direction de Patte d'Argent. Je ne resterais pas invisible bien longtemps, c'est pour cela que je me levais, et, prenant un air enjoué pour masquer ma fatigue, je trottinais vers lui. A peine je fus arriver à sa hauteur qu'il me lança d'un ton joyeux, visiblement ravie de me voir ici :

- Perle de Lune ! Je suis heureux de te retrouver. Comment vas-tu ? Que fais tu là ? Le Clan se porte bien ?

Je lui souriait en retour, sans rien dire pour autant. Enfin, pour l'instant. Car, juste après que sa phrase fut terminer, un petit hoquet vint la perturber, et je compris immédiatement son sens. Car, c'était sa dernière phrase, ses dernier mots, qu'elle n'étais même pas censé poser, qui nous avait tout les deux bouleversés. Je décidais de l'ignorer, et, je lui dit, sans aucune rancune :

- Je suis heureuse de te revoir, Patte d'Argent. Tu m'as manquer. J'aime venir ici et admirer le lever du soleil.
Et, en m'asseyant à coté de lui, je suivais ses yeux dans sa direction, et remarquai qu'au loin, une silhouette marchais dans notre direction. Je ne la connaissais pas, c'était une démarche lente, mais comme.... déterminer. Lorsque que je me rendis compte qu'elle n'avait pas l'air méchante, je me détendit, car je reconnaissais Conte d'Hiver. Elle avait donc un peu changer, car je ne l'avais pas reconnu, car c'était ma propre cousine, et celle que j'avais nommé guerrière il n'y avait pas si longtemps. Elle souffla tout doucement à notre oreille :
- C'est, beau, n'est ce pas ?

Les couleurs devenaient de plus en plus intense à mesure que le soleil grimpait vers le sommet du ciel. Il avait lever ses yeux vers cette endroit, au loin, qu'on appelle l'horizon. Je suivais son regard, avant qu'il me disant, dans un murmure à peine audible :

- Magnifique, même.

Ce fut à mon tour d'acquiescer, sans pour autant détourner le regard de l'endroit où mes yeux étaient fixer. Mais, tandis que je regardais droit devant moi, un mauvais pressentiment monta de mon coeur pour venir se blottir dans ma gorge, sous la forme d'une grosse boule. Mais, soudain, cette impression se justifia. Dans la lumière incandescente, une ombre se découpa.

[Voilà, j'ai changer!]

_________________


"Je suis le Démon qui hante tes rêves..."
"La guerre, c'est l'air que je respire..."
"Le sang, c'est la mer dans laquelle je nage..."




Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Flèche Démoniaque le 2011-10-08, 12:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edelweiss

avatar

Surnom : Iréou
Âge : 36 Lunes
Rang : Guerrière
État de santé : Sérieusement blessée

Autres comptes : Nuage de Pavot anciennement: Bulle Irréelle
Prénom : Marianne
Surnom du joueur : Bullou, Iréou, Pavotte,
Âge : 19
Humeur : Mélancolique

Feuille du félin
Expérience :
10/150  (10/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Un signe. [PV Chou, Hivernou, Ecunou et Bullou]    2011-10-11, 19:22

Je regardai la chatte grise se rapprocher du mâle. Ils commencèrent à parler. J'étais malheureusement trop loin pour les entendre. Ils regardèrent le levé de soleil pendant quelques instant puis ils reretrounèrent vers la forêt. Une autre chatte grise s'approcha. Je la reconnues tout de suite. C'était Nuage d'Hiver, l'ancienne esclave à Douceur d'un Soir. Elle avaient réussi à s'enfuir et en essayant de la retrouver, mon amie était tombé sur moi. Une guerrière à la place d'une apprentie, quel choix brillant. Depuis ce temps, j'avais compri ce que voulait Coeur de Sang. La forêt, ça c'est évident. Mais elle voulait que les chats se prosternent à ses pieds. Une chance que je l'ai compris assez rapidement. Sinon, j'aurai eu encore quelques cicatrcies, comme celle de Douceur d'un Soir.

J'observai le trio de chats. J'entendis la nouvelle arrivante dire tout bas:

- C'est beau n'est-ce pas ?

L'autre chatte grise dit doucement:

- Magnifique, même.

J'avais la terrible envie de me montrer, mais je savais que ses chats m'attaqueront à coup sur. J'allais repartir vers la Lande du clan duVent quand une ombre attira mon attention. Une ombre de chat se faufillait dans les buissons. C'était Coeur de Sang j'en était sur. Je me retourna et détala dans le buisson le plus proche. Ele ne devait pas me voir. Mais quand j'entrai dans les buissons, une des chattes se retourna vers moi. Elle m'avait vu c'est sur. Mais je voyais encore l'ombre de mon chef. Je recula plus profondément dans le buisson en paniquant. Mais, je finis par trop reculer et traverser le buisson au complet. Je culbutai et me retrouva au centre de la plaine par je ne sais qu'elle moyen. Je vis trois pairs de yeux me dévisageai avec intéret. Comme je m'attendais à une attaque, je dis me releva et dis d'une toute petite voix:

- N'attaquer pas s'il-vous-plait.


_________________


Merci Sympho!!!!!


Merci Certy!:
 


https://www.youtube.com/watch?v=UVwP5WGXYM0
Moi avant::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patte d'Argent

avatar

Surnom : Chou'
Âge : 16 lunes
Rang : Guerrier
État de santé : Pète le Feu !

Prénom : Juliette
Surnom du joueur : Miserli - NobuNobu
Âge : 20
Humeur : MORTELLE.

Feuille du félin
Expérience :
23/150  (23/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Un signe. [PV Chou, Hivernou, Ecunou et Bullou]    2011-10-12, 19:50

[Ouais ok. Je rappelle l'ordre pour qu'on se perde pas : Moi, Ecunou, Bullou et Dayday. :D]

_________________


Le vent souffle où il veut ; tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d'où il vient ni où il va.
Extrait de Evangiles
.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conte d'Hiver

avatar

Surnom : Hivernou
Âge : 17 Lunes
Rang : Guerrière |+| Administratrice cinglée
État de santé : Gravement blessée

Autres comptes : Douceur d'un Soir, Chant du Phénix & Poussère d'Orient
Prénom : Maya
Surnom du joueur : Daisy, Dayday,Hivernou, Doucy...
Âge : 19

Feuille du félin
Expérience :
19/150  (19/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Un signe. [PV Chou, Hivernou, Ecunou et Bullou]    2011-10-18, 19:08

Survivre.


Patte d'Argent semblait préoccupé. Qu'est-ce qui le tracassait autant ? Son insersation dans le Clan du Tonnerre s'était-elle donc mal passée ? Pas très compatissante, la femelle restait silencieuse. Elle estimait que ce dernier avait agi en traître en quittant son Clan au moment ou il en avait le plus besoin. N'était-ce pas là un signe d'infidélité ? Quitter tout juste pour une guerrière, c'était absolument écoeurant.

– Magnifique, même.

Tout comme le mâle, Perle de Lune acquiesça. Elle aussi semblait inquiète. De quoi parlaient-ils avant son arrivée ? Fronçant les sourcils, elle les scruta, mais rien ne vint. Fatiguée de rester debout, la guerrière s'écroula. Elle n'avait pas encore suffisemment d'énergie pour rester longtemps dehors. Le froid mordant la prit au coeur, lui coupant presque la respiration. Aveuglée par le soleil levant, je sentis tout d'un coup que l'attention de la lieutenante avait été detournée. Tournant brusquement la tête, j'eus un mouvement de surprise. La chatte rousse qui se trouvait à mes pieds, elle me disait quelque chose, instinctivement. Trop surprise pour bouger, je restais bouche-bée. Se relevant lentement, la féline, prête à détaler, murmura morte de peur :

- N'attaquer pas s'il-vous-plait.

Une bouffée d'adrélaline me secoua brusquement. Par le Clan des Etoiles, cette chatte n'était qu'une grouillotte de Coeur de Sang ! Elle portait l'odeur de la féline noire, c'était évident. Un relent du parfum de la Ferme était aussi sur son pelage et...si l'on cherchait bien, on arrivait à sentir celui de Douceur d'un Soir ! Et elle croyait qu'elle allait passer incognito ? Crachant comme une furie, Conte d'Hiver fut debout en quelques secondes et se précipita malgré son mauvais état vers son adversaire, les yeux fous. Les griffes sorties, elle la mordut violemment à l'épaule, devenant folle. Cette féline venait de la Meute de la Mort, et elle allait payer ses crimes.

_________________




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un signe. [PV Chou, Hivernou, Ecunou et Bullou]    2011-10-20, 16:09

A Chou, c'est ca?!

Ecunou, si j'ai laissé le message de Patte d'Argent c'est pas pour des prunes...il y a écrit l'ordre dessus, alors arrête les messages inutiles parce que j'en ai marre de supprimer --"
Désolé de m'être emportée... (a)
Edit de Dousoir.
Revenir en haut Aller en bas
Patte d'Argent

avatar

Surnom : Chou'
Âge : 16 lunes
Rang : Guerrier
État de santé : Pète le Feu !

Prénom : Juliette
Surnom du joueur : Miserli - NobuNobu
Âge : 20
Humeur : MORTELLE.

Feuille du félin
Expérience :
23/150  (23/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Un signe. [PV Chou, Hivernou, Ecunou et Bullou]    2011-10-22, 16:36

Je vis, en vue panoramique, Perle de Lune acquiescer en réponse à Conte d'Hiver. Elle se tenait droite, et c'était sans détacher son regard du Brasier ardent qu'était le ciel qu'elle avait répondu à la deuxième chatte.

Pour ma part, je me désinterressait du Ciel. Mes pattes foulant l'herbe si douce et la légère brise qui agitait mon pelage me remplissait d'aise. Je fermais les yeux, comme pour évacuer le stress de ces derniers jours. Tout d'un coup, je sentit Perle de Lune bouger à côté de moi. Alors que je rouvrai les yeux pour la regarder, une brindille cassa, révélant la présence d'un quatrième chat. Je le détaillai.

Une femelle, au doux pelage Crème et blanc, se tenait face à nous, les yeux écarquillés, tremblante de peur. La première chose que je remarquai était effectivement l'odeur âcre de sa peur, puis le relent acide et lourd qui appartenait à la Meute de la Mort. En troisième position arrivait un léger parfum, doux et Floral, qui par malheur était presque recouvert des deux premières senteurs, bien moins raffinées et légères.

C'est à ce moment là quelle prit la parole, dans un murmure presque inaudible et tremblant d'apréhension :

- N'attaquez pas s'il-vous-plait.

Dubitatif, je la regardait. Je ne voyait pas vraiment l'interêt de l'attaquer. De toute façon, elle n'était pas en position de s'enfuir et nous étions trois. Elle appartenait peut-être à la meute de la mort, mais à ce moment là, elle était recroquevillée d'une telle façon qu'elle n'incitait qu'a la pitié et à la moquerie. Son air effrayé aurait même été comique, en d'autres circonstances.

Seulement, Conte d'Hiver, placée à côté de moi, n'était pas du même avis.

Je n'eus que le temps d'aperçevoir une flamme de folie s'allumer dans les yeux, aux reflets de vengeance et de Rancune. Je la vis se jeter, telle une furie, sur la chatte crème lui mordant l'épaule, Comme si toute la douleur de son corps avait disparu en un instant.
Effaré, je la regardait cracher et griffer l'autre chatte comme possédée par un démon. Elle est folle ! Pensais-je. A cette allure là, elle va rouvrir ses blessures et crever en un rien de temps !

Il fallait que je fasse quelque chose. Absolument. Mais seulement, je n'étais pas bagarreur pour un sous et refusais de m'attaquer autant à l'une qu'à l'autre. Mais je pouvais au moins les séparer, étant donné l'état de Conte d'Hiver et celle de l'autre chatte, l'une blessée et l'autre immobile et choquée.
Si je n'étais pas bagarreur, ce n'était pas pour rien. Ma force laissait beaucoup à désirer,et je comptais sur ce coup là sur l'effet de surprise. Je tendais mes muscles et bondissait, mettant le plus de violence possible dans mon mouvement, puis percutait de l'épaule la guerrière grise, folle de rage.

Dégage.

Je me tournais vers la chatte crème, prenant une attitude offensive en ignorant mon flanc qui me lançait douloureusement. Irrité, je crachais, tentant de mettre le plus d'hostilité possible dans mes mots :

Qu'est-ce que tu veux ?

En mon fort intérieur, je me sentais tout à fait ridicule. Je remerciais le Clan des Etoiles que Conte d'Hiver soit blessée à ce moment là, car vu l'énergie qu'elle avait mis à attaquer la féline en face de moi, elle m'aurait mis en pièce dans son état normal. Pas très à l'aise dans le costume de mâle viril, je m'agitais imperceptiblement. Perle de Lune se ficherait bien de moi tout à l'heure. Moi qui fuyait à la moindre embrouille. Je soupirais. Conte d'Hiver risquait de me detester, à présent. Je lui jetais un coup d'oeil. J'espérais ne pas lui avoir fait trop mal.

[Désolée, j'ai écrit ça en précipitation. Pas le temps de me relire, je vire les fautes dès que je peux. C'est donc à toi, Ecunou.8D]

_________________


Le vent souffle où il veut ; tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d'où il vient ni où il va.
Extrait de Evangiles
.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un signe. [PV Chou, Hivernou, Ecunou et Bullou]    2011-10-25, 12:39

Une Nouvelle Venue.


Tandis que nous observions avec une certaine anxiété la chatte couleur crème qui approchait, j'observais le soleil levant derrière nous. Plusieurs nuances de rouges, oranges jaunes, puis viraient au rose, violet, et tout en bas, le bleu pénétrait dans le gris sombre de la nuit encore toute proche. Dès que la guerrière fut assez proche de nous pour parler, elle dit d'une voix mal assurée :

- N'attaquez pas s'il-vous-plait

À peine eut-elle finit sa phrase que mon cousin Patte d'Argent eut une expression de pitié et de moquerie que je vis scintiller dans ses yeux. Il fallait dire que la façon dont cette chatte marchait, toute fermée de peur sur elle-même, elle faisait presque peur à voir tellement son état, tel qu'elle le faisait paraître, était pitoyable. Mais, de toute évidence, Conte d'Hiver, n'avait pas du tout l'air d'être du même avis que nous deux.

Une lueur de vengeance brillait dans ses yeux, avec une tel ténacité que juste après que j'ai détourné le regard, elle se jeta sur la petite créature sans défense, alors qu'elle même rentrait à peine de son exil chez la meute de la mort, et ses blessures risquaient de se rouvrir et de s'infecter. Elle y risquait sa vie autant que la chatte qu'elle lacérait de coups de griffes et de crocs. Je n'eus pas non plus le temps de réagir que je vis Patte d'Argent bondir dans la mêlée, et percuter Conte d'Hiver, qui lui cracha au nez en disant :

- Dégage.

Dans sa voix était signe de mépris, ce qui se comprenait, car c'était, d'après ce que j'en avait compris, l'une des personnes qui l'avait martyrisé pendant son séjour chez ces sauvages. Mon cousin éloigner lança avec dans sa phrase peu d'hostilité qui n'affecta ni l'une, ni l'autre :

- Qu'est-ce que tu veux ?

Je m'avançais doucement, pour ne pas perturber les esprits, et vint me poster entre Conte d'Hiver et Patte d'Argent. Je remarquais que son flanc saignait, et que la patte avant de la chatte grise était enflée et le sang s'en échappait également. Dans l'histoire, j'étais la seule à ne rien avoir, et je me sentais encore plus ridicule que de n'avoir rien fait pour les séparer. Je dis donc sur un ton que je voulais calme, en essayant de rétablir la paix :

- Ecoutez. Rien ne sert de nous bagarrez, cela ne nous avancera à rien. Dis nous ce que tu viens faire ici et ce que tu veux. Si nous pouvons satisfaire tes envies, nous le ferons, mais sinon, déguerpis sans plus tarder, tu n'a rien à faire ici.

Je me tournais vers celle que j'avais interpellé, attendant une réponse de sa part.

[Désolé, j'ai fait n'importe quoi, c'est nul. VRAIMENT pas d'inspi]
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss

avatar

Surnom : Iréou
Âge : 36 Lunes
Rang : Guerrière
État de santé : Sérieusement blessée

Autres comptes : Nuage de Pavot anciennement: Bulle Irréelle
Prénom : Marianne
Surnom du joueur : Bullou, Iréou, Pavotte,
Âge : 19
Humeur : Mélancolique

Feuille du félin
Expérience :
10/150  (10/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Un signe. [PV Chou, Hivernou, Ecunou et Bullou]    2011-11-13, 21:31

(Désolé pour l'abscence, je ne pouvais vraiment pas venir, je continue même si j'ai pas vraiment d'inspi)

Avant d'avoir pu seulement miauler, une des chattes grise me sauta dessus. Elle me mordi férocement l'épaule. J'essayais de la repousser mais elle était forte. Très forte. Comme je compris que j'allais sûrement y laissé ma peau, je repirai un bon coup. Cette chatte, c'était Nuage d'Hiver, l'esclave de Douceur d'un Soir. Celle que je remplaçai au sein de la Meute de la Mort. Ce n'était que pur vengeance je le savais. Elle pouvait me tuer si elle le voulait. Je ne lui en voudrais jamais.

Je remarquai à peine le mâle gris se rapprocher de la bataille. Il percuta la chatte et lui cracha dessus en lui disant:

- Dégage

Du même élant, il se retourna vers moi et ssaya de se rendre imposant. Je faillis éclater de rire mais je me retins à grand peine. Il n'était pas méchant mais, il voulait protéger son territoire. Il me regarda «méchament» en me lançant:

- Qu'est-ce que tu veux ?

J'allais rétorquer une réponse tout à fait banale, mais l'autre chatte grise se rapprocha de nous. Ses yeux fesait des allers-retours entre moi et l'autre chat. Elle semblait avoir un poste important. Je l'admirais déjà. Elle dit d'une vox douce:

- Ecoutez. Rien ne sert de nous bagarrez, cela ne nous avancera à rien. Dis nous ce que tu viens faire ici et ce que tu veux. Si nous pouvons satisfaire tes envies, nous le ferons, mais sinon, déguerpis sans plus tarder, tu n'a rien à faire ici.

Je pris une grande respiration avant de commencer:

- Autant vous dire la vérité, je suis ue gerrière de la Meute de la Mort. J'étais en mission de reconnaissance autour du camp du Vent. Une chatte dans notre camp est supposé me surveiller mais j'ai réussi à m'enfuir sans qu'elle me voit. Donc, je suis venue ici et je vous ai vu. Quand j'allais partir, je cru voir mon chef et je voulus me sauver mais j'arrivai ici. Je vais partir tout de suite et vous ne me reverrez jamais c'est promis.

Je me retournai vers les bois, si j'étais assez rapide, je pouvais atteindre le chemin du Tonnerre en moins de dix minutes mais ces chats allaient me rattraper trop rapidement. Donc, j'affrontai les regards des trois chats.

_________________


Merci Sympho!!!!!


Merci Certy!:
 


https://www.youtube.com/watch?v=UVwP5WGXYM0
Moi avant::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conte d'Hiver

avatar

Surnom : Hivernou
Âge : 17 Lunes
Rang : Guerrière |+| Administratrice cinglée
État de santé : Gravement blessée

Autres comptes : Douceur d'un Soir, Chant du Phénix & Poussère d'Orient
Prénom : Maya
Surnom du joueur : Daisy, Dayday,Hivernou, Doucy...
Âge : 19

Feuille du félin
Expérience :
19/150  (19/150)
Relationships :
Projets du Félin :

MessageSujet: Re: Un signe. [PV Chou, Hivernou, Ecunou et Bullou]    2011-11-16, 17:00

S.C.R.E.A.M.


Mon corps n'était qu'un cri de douleur, de souffrance et de haine. La chatte roux-blanc, surprise par mon attaque, n'eut même pas le temps de réagir. Elle commençait tout juste à se défendre alors que son épaule saignait jusqu'à l'os. Quant à moi, mes multiples s'étaient déjà rouvertes, les efforts de Museau Blessé ayant été vains. De loin, ce devait être pathétique. Pourtant, j'attachais une très grande importance à l'époque à ce combat : je voulais à tout prix gagner, tuer l'ennemie pour venger mes parents et tous ceux morts durant mon exil. Ma rage avait éclaté en plein jour, sous les lueurs rougeoyantes de l'aube. Le sang gliça. Donnant des coups de griffes dans toutes les directions, je m'aperçus que mon adversaire se rétractait, se laissait abattre. Etonnée, j'eus un instant d'hésitation...

Un grand coup me fit tituber, et je reculais aussitôt. La fourrure gonflée comme une sorte de ballon, Patte d'Argent me faisait face en protégeant l'intruse. Ahurie, je papillonais des yeux : pourquoi donc le mâle gris sauvait la solitaire ? Elle était dangereuse ! N'était-il pas aveugle, traître qu'il était d'avoir rejoint sa belle ? Le regard dur, je ne bronchais pas. Se battre à un contre deux était stupide...

– Dégage.

Me contenant avec peine, j'ouvris la bouche en montrant les crocs. Traduction : je me tiens tranquille, mais donne-moi ne serait-ce qu'une bonne raison d'attaquer je le ferais sans hésiter le moins du monde. Raide comme la justice, j'attendis la suite des événements avec flegme. Le mâle rayé se tourna vers l'ennemie et demanda avec un brin d'hostilité dans la voix :

- Qu'est-ce que tu veux ?

Je faillis faire un commentaire, mais je choisis de ne rien dire et m'occupais tranquilement de ma toilette. Méthodiquement, je pourléchais chaque blessure et nettoyais l'ensemble de ma fourrure. Une légère brise agitait les pelages de mes compagnons. Perle de Lune, manifestement très embêtée par cette incursion, se plaça entre Patte d'Argent et moi. Levant la tête avec dignité, elle tenta de rétablir la paix en ces mots :

- Ecoutez. Rien ne sert de nous bagarrer, cela ne nous avancera à rien. Dis nous ce que tu viens faire ici et ce que tu veux. Si nous pouvons satisfaire tes envies, nous le ferons, mais sinon, déguerpis sans plus tarder, tu n'as rien à faire ici.

Satisfaire ses envies ? Mes sourcils se levèrent aussitôt et mon museau se fronça. Ses envies, c'était nous tuer un à un. Pourquoi donc lui demander ? Malaxant la terre de mes pattes, je gardais une expression impassible, mais à l'intérieur de moi j'étais bouillonante de fureur. Quelle explication stupide allait donc nous servir cette sanguinaire sans foi ni loi ? Mon regard transperça celui de l'intruse. Celle-ci, après avoir pris une grande inspiration, commença :

- Autant vous dire la vérité, je suis ue guerrière de la Meute de la Mort. J'étais en mission de reconnaissance autour du camp du Vent. Une chatte dans notre camp est supposé me surveiller mais j'ai réussi à m'enfuir sans qu'elle me voie. Donc, je suis venue ici et je vous ai vu. Quand j'allais partir, je crus voir mon chef et je voulus me sauver mais j'arrivai ici. Je vais partir tout de suite et vous ne me reverrez jamais c'est promis.

Un ricannement m'échappa, emplissant l'air d'ignomnie. La forêt sembla trembler sous ce son incongru. J'eus un grand soupir, regardant avec froideur la complice de la plus grande terreur de tous les temps. Elle venait de se retourner vers la forêt du Clan du Tonnerre avant de nous refaire face. C'était évident, elle était morte de peur. Mais si elle avait peur et qu'elle essayait de s'échapper...n'était-ce pas la preuve de sa culpabilité ? Si une chatte la surveillait, c'était sûremment parce qu'elle avait mené un complot contre un membre de sa Meute et qu'elle était encore plus dangereuse que sa cheftaine. Sous un air d'ange, une âme de démon... Crachant de nouveau avec colère, je répliquais d'un ton sceptique :

- Ah oui ? Depuis quand Coeur de Sang fait surveiller ses propres recrues par autrui ? Tu mens, traîtresse, je le sais très bien ! Et quand bien même tu étais surveillée...tu ne serais donc qu'un esclave. Or les esclaves ont pour seule mission de chasser nuit et jour, sans s'arrêter. Jamais Coeur de Sang ne t'aurait donné une mission. La chef de la Meute ne prend pas d'aussi gros risques.

Me tournant vers mes confrères, j'ajoutai :

- Voyez donc à quel point elle tente de s'échapper par des prétextes aussi incongrus ! Perle de Lune, ne me dis pas que tu la crois ! Rappelle-toi de mes parents, Brise de Satin et Fleur de Pluie ! Fais en sorte qu'ils ne soient pas morts en vain. Laisse-moi l'emmener au camp devant Etoile du Phénix. Laisse-moi l'achever.

_________________




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un signe. [PV Chou, Hivernou, Ecunou et Bullou]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un signe. [PV Chou, Hivernou, Ecunou et Bullou]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti signe le Traité de la Caricom
» Chris Neil signe à...
» Signe zoodiaque ?
» Bryan McCabe signe à...
» Sergei Samsonov signe a long terme...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» Guerre des Clans » Forum RPG  :: Corbeille :: RPG :: RPs Neutres-
Sauter vers: